Aller au contenu principal
Font Size

Porc : un marché européen plus fluide

 © Claudine Gerard
© Claudine Gerard

Les semaines se suivent et se ressemblent sur le marché du porc breton. La référence française est restée figée à 1,293 euro. L’activité qui avoisine les 368 000 porcs demeure similaire à celle de la semaine précédente mais le poids moyen recule de 200 g comme traditionnellement à cette période de l’année. L’offre suffit cependant aux besoins des abattoirs.
Sur d’autres marchés européens, les tendances oscillent entre stabilité et légère hausse. En Allemagne, la reprise de l’activité de l’abattoir de Tonnies à Rheda permet de résorber les volumes, bien que les reports restent importants. Dans d’autres pays européens, on note un regain de la demande avec en parallèle un léger repli de l’offre. En conséquence, les prix augmentent notamment en Italie, en Autriche et en Pologne où les abattoirs sont en manque de porc. De quoi alléger le marché européen.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Viande ovine : la Nouvelle-Zélande de plus en plus dépendante de la Chine

Après avoir reculé de 13 % d’une année sur l’autre au mois d’avril, les exportations néozélandaises de viande ovine ont…

 © OECD/FAO (2020), “OECD-FAO ...
Porc : vers une hausse de la production chinoise à partir de 2021?

D’après le rapport sur les Perspectives agricoles mondiales en 2020-2029 publié par l’OCDE et la FAO, les prix mondiaux…

 © Vyashini Chokupermal
Porc : le prix chinois atteint un plafond après plusieurs semaines de hausse

Après une progression continue depuis la mi-mai, le cours du porc en Chine semble avoir atteint un plancher en semaine…

Allemagne : baisse annuelle de 2 % de la consommation de viande depuis 2000

Selon l’Ifip qui reprend des éléments de la presse allemande, la consommation de viande outre Rhin recule de 2 % par an…

La charcuterie représente 44 % des achats de viande des ménages

En 2018, selon les données d’Agreste, les produits privilégiant la praticité et la rapidité de préparation représentaient…

 © OECD/FAO
La consommation de porc représentera 28 % de la hausse totale de la consommation de viande

La consommation de viande porcine devrait s’accroître au cours des dix prochaines années pour s’établir à 127 millions de…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 58,7€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio