Aller au contenu principal

Des prix en hausse
Porc : les opérateurs de l'amont soufflent un peu

Plusieurs opérateurs de l’amont ont soufflé fin novembre. Ils espèrent qu’en décembre, la cotation suivra la hausse allemande.

Porc : les opérateurs de l'amont soufflent un peu
© Valentin Ragot

En porc, certains opérateurs de l’amont nous disent souffler fin novembre. Au 28 novembre, la cotation du porc a faiblement augmenté (+ 0,001 centime). Toutefois, cette hausse est la première depuis le 6 octobre. Entre ces deux dates, la cotation n’a connu que des baisses et des stagnations. Au total en novembre, la cotation a perdu 0,101 centime. Légèrement moins qu’en octobre (- 0,145 centime). La première séance de décembre s’est clôturée à 1,807 €/kg. La cotation a été reconduite. En effet, avec les fériés, les abattoirs disposent de stocks suffisants.

De quoi, décevoir certains opérateurs de l’amont. “Nous espérons que la cotation française suivra la tendance haussière allemande”, a déclaré l’un d’entre eux, quelques heures avant l’annonce du cours outre-Rhin. En semaine 47, la cotation germanique a connu sa première hausse (+ 0,05) depuis le 7 septembre. Cette tendance a perduré en semaine, 48. Le cours du porc a de nouveau gagné 0,005 centime pour s’établir à 2 €/kg. Même dynamique cette semaine au Danemark. Les Pays-Bas, quant à eux, connaissent leur seconde hausse consécutive. La demande est plus forte à l’approche des fêtes de fin d’année. À Rungis, le ressenti est différent. “La fin du mois est particulièrement calme”, se désole un opérateur. Habituellement, la consommation de porc baisse en novembre et en décembre.

Les plus lus

Viande : Sicaba se place en redressement judiciaire
La Sicaba s’est placée le 2 février en redressement judiciaire auprès du tribunal de commerce de Cusset. La hausse de l’énergie…
vaches allaitantes
De combien va baisser la production de viande bovine en 2023 ?
L’Institut de l’élevage livre ses prévisions 2023 sur le marché de la viande bovine. Les disponibilités françaises vont rester en…
Les mauvais résultats du bio en 2022 en 7 chiffres
La FCD dresse dans sa note mensuelle un bilan négatif des ventes de produits biologiques en 2022.
Grippe aviaire : onzième foyer dans le Gers et une nouvelle suspicion
Un onzième foyer de grippe aviaire été confirmé le 22 janvier dans le département du Gers et une nouvelle suspicion était en…
Grippe aviaire : ce que l'on sait des foyers dans les Côtes d’Armor
Un cas de grippe aviaire a été confirmé dans les Côtes d’Armor, à Saint-Connan fin janvier. Depuis, plusieurs autres foyers ont…
Egalim 3 : la proposition de loi Descrozaille passe le cap de la commission des Affaires économiques
En commission des Affaires économiques de l'Assemblée nationale, les députés ont adopté le projet de loi Descrozaille visant à…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio