Aller au contenu principal

Porc : des records de prix franchis sur plusieurs places mondiales   

Des prix maximums ont été atteint sur le marché du porc de Plérin, mais également en Espagne. En Allemagne et aux Etats-Unis, les prix actuels frôlent des records.  

Prix du porc, €/kg
© Les Marchés

Avec une tendance haussière depuis mi-juin, le prix du porc français a finalement franchi la barre des deux euros lundi 22 août à 2,001 euros. Jeudi 25, il a poursuivi sa progression et a atteint 2,018 euros. “Ces prix sont les plus élevés sur le marché de Plérin depuis l’avènement de l’euro”, explique le Marché du porc breton (MPB).  

Des prix plus élevés que lors de l’épidémie de la vache folle 

Le plus haut niveau de mars 2001 (1,866 euro) a été dépassé début août. “A cette date, une épidémie de la vache folle ravageait une partie du cheptel de bovins français. Les consommateurs avaient alors délaissé la viande de bœuf au profit de la viande de porc. Face cette forte demande, les prix avaient atteint des records”, ajoute le MPB.  

Un maximum pas atteint 

En revanche, “les prix de cette semaine n’ont pas distancé le prix maximum depuis la création du marché au cadran de Plérin (1972). L'équivalent de 2,082 euros (soit 13,66 francs) aux 24 et 28 août 1989 résultaient de la réunification de l'Allemagne mais surtout du syndrome dysgénésique et respiratoire du porc (SDRP) qui avait conduit une forte mortalité des porcs”, complète le MPB.  

Des hausses du prix du porc sur d’autres places mondiales  

En Espagne, le maximum depuis le changement du franc à l’euro a été franchi le 2 juin (1,563 euro). Le prix du porc a ensuite continué de progresser pour dépasser le maximum de mars 2001, l’équivalent de 1,614 euro. En Allemagne, le prix se rapproche aussi de son record de 2001. Jusqu'à la semaine dernière, le prix du porc aux Etats-Unis avoisinait les plafonds de 2014, lorsque le cheptel avait été décimé par le virus de la diarrhée épidémique porcine.   

Les plus lus

Viande : Sicaba se place en redressement judiciaire
La Sicaba s’est placée le 2 février en redressement judiciaire auprès du tribunal de commerce de Cusset. La hausse de l’énergie…
vaches allaitantes
De combien va baisser la production de viande bovine en 2023 ?
L’Institut de l’élevage livre ses prévisions 2023 sur le marché de la viande bovine. Les disponibilités françaises vont rester en…
Les mauvais résultats du bio en 2022 en 7 chiffres
La FCD dresse dans sa note mensuelle un bilan négatif des ventes de produits biologiques en 2022.
Grippe aviaire : onzième foyer dans le Gers et une nouvelle suspicion
Un onzième foyer de grippe aviaire été confirmé le 22 janvier dans le département du Gers et une nouvelle suspicion était en…
Frédéric Chartier, président du groupement de producteurs Armor œufs depuis avril 2022.
Pourquoi Armor Œuf veut renégocier ses contrats ?
Face à la hausse des coûts de production des œufs, notamment de l’énergie, l’amont de la filière œuf est sous tension. Entretien…
Egalim 3 : la proposition de loi Descrozaille passe le cap de la commission des Affaires économiques
En commission des Affaires économiques de l'Assemblée nationale, les députés ont adopté le projet de loi Descrozaille visant à…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio