Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitterLinkedin

MESSAGE ABONNES IMPORTANT

Afin d'être sûr de recevoir nos futures publications quelle que soit l’évolution de la situation sanitaire, activez votre compte numérique au plus vite en complétant vos informations.

J’active mon compte numérique

Porc : des prix hauts jusqu’en 2025 en Europe

La Commission européenne a publié son rapport sur les perspectives agricoles de 2019 à 2030. De fortes incertitudes pèsent sur la filière porcine dans un contexte de peste porcine africaine (PPA). La Commission prévoit le rétablissement de la production chinoise à son niveau antérieur à la PPA de 54 millions de tonnes et 440 millions de têtes d’ici à 2025. Ceci à condition que la PPA soit contrôlée et que la restructuration des entreprises chinoises ait lieu. La croissance des importations du pays ne s’arrêterait pas avant 2030. Sur le court terme les importations couvriraient environ un tiers de l’appel d’air chinois à 20 millions de tonnes. Selon les scénarios proposés, la production européenne progresserait d’environ 6 % jusqu’en 2022 par rapport à 2018. Une croissance portée par le niveau record des cours mondiaux mais limitée par les politiques environnementales et par une possible propagation de la PPA en Europe de l’est et centrale. Le prix du porc européen devrait rester à de hauts niveaux sur les deux prochaines années mais chuterait fortement en 2025, une fois que la production chinoise aura retrouvé son niveau initial.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Viande bovine : les envois polonais menacés

Alors que les cours se sont légèrement redressés ailleurs en Europe, les prix des vaches polonaises ont très peu évolué…

Evolution du prix moyen du porc en France
Les effets du coronavirus sur le marché du porc
Le cours du porc en France progresse, malgré l’exportation minée par le coronavirus. Les opérateurs anticipent l’éventuel appel d…
 © INRADIST
Charcuterie : envolée des ventes en GMS en mars

« Après un mois de février décevant, le porc, viande économique, a enregistré de belles performances avec des…

Viande bovine : le solde du commerce extérieur se creuse

Sur l’année 2019, le déficit du commerce extérieur de viande bovine recule de plus de 18 000 téc par rapport à 2018…

 © Catherine Madzak
Porc : perturbé par le coronavirus

L’incertitude est de mise sur le marché du porc, qui subit de plein fouet l’impact du covid-19. Avec le confinement de…

Viande bovine : le coronavirus perturbe l’équilibre du marché

Comme tous les autres secteurs, le marché de la viande bovine a été affecté ces derniers jours par les mesures drastiques…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 58,7€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio