Aller au contenu principal

Ovosexage : baisse de l’indemnisation des couvoirs

L’indemnisation que touchent les couvoirs pour couvrir les coûts de l’ovosexage va reculer, à la suite d’une étude de FranceAgriMer sur les coûts réels de cette pratique pour éviter le broyage des poussins. 

poussins dans un couvoir
L’indemnisation que touchent les couvoirs pour couvrir les coûts de l’ovosexage va reculer.
© Armelle Puybasset

Avec Agra

Dans le cadre de l’accord interprofessionnel sur l’ovosexage, les indemnisations versées aux couvoirs de poules pondeuses ont été revues à la baisse, à 0,96 € par poulette (contre 1,11 € précédemment), indique Vincent Baumier, administrateur du CNPO (interprofession) à Agra Presse le 5 décembre. Une décision votée par le conseil d’administration de l’interprofession en marge de la Journée d’information nationale du CNPO, le 8 novembre. Applicable rétroactivement à partir du 1er juillet 2023, ce niveau de 0,96 € est fixé sur le coût réel d’ovosexage le plus bas des cinq couvoirs de poules pondeuses, évalué par FranceAgriMer. Il devrait permettre de «rééquilibrer» le dispositif de l’accord interprofessionnel, mais ne devrait avoir «aucune incidence sur les prix à la consommation», selon M. Baumier. La cotisation versée par les distributeurs (59 ct€ les 100 œufs) reste en effet inchangée. Ces sommes alimentent un fonds qui vise à compenser partiellement les surcoûts de fonctionnement liés à l’ovosexage, évalués à 45 M€ par an. L’ovosexage (détermination du sexe des poussins dans l’œuf) est obligatoire en poules pondeuses depuis le 1er janvier 2023, date de l’entrée en vigueur de l’interdiction d’éliminer les poussins mâles.

Les plus lus

« Les agriculteurs ont reçu consigne d'aller dans la grande distribution », Michel-Edouard Leclerc

Le patron du mouvement E.Leclerc s’est expliqué ce 5 février au micro de France Inter.

camion de collecte de lait en laiteries
Lait : 4 raisons d’attendre une reprise de la collecte en 2024

Après avoir reculé en 2023, la collecte de lait de vache conventionnel en France pourrait se reprendre en 2024.

Viande : Où sont les abattoirs menacés de fermeture en France, et pourquoi ?

Une douzaine d’abattoirs ferment chaque année, et la tension se renforce entre décapitalisation et hausse des charges,…

Lait : pourquoi la France a perdu en compétitivité

La filière laitière française descend à la troisième place en termes de compétitivité parmi les grands producteurs de lait…

Emmanuel Macron, lors de sa visite du salon, discutant avec différents syndicalistes agricoles
Prix plancher des produits agricoles : 6 questions sur leur possibilité

Emmanuel Macron au salon de l'agriculture 2024 a annoncé la mise en place rapidement de prix planchers dans les filières…

un femme d'âge moyen pousse son caddie au supermarché, elle hésite
Les tendances de consommation alimentaires de 2024 en 5 points

Après une année 2023 plombée par l’inflation, que réserve la consommation alimentaire des Français en 2024 ? Nielsen a…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio