Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitterLinkedin

MESSAGE ABONNES IMPORTANT

Afin d'être sûr de recevoir nos futures publications quelle que soit l’évolution de la situation sanitaire, activez votre compte numérique au plus vite en complétant vos informations.

J’active mon compte numérique

Aviculture
Œufs : 2020, l’année du virage vers l’alternatif ?

Les cours des œufs de cage ont bien résisté en 2019, entre une demande étonnement toujours au rendez-vous et une offre parfois limitée. En 2020, la production continuera son virage vers l’alternatif, mais la demande suivra-t-elle ?

L’année 2019 aura été assez atypique sur le marché de l’œuf. À 7,43 € les 100 œufs en moyenne sur l’année pour les calibres M et L, la TNO établie par Les Marchés s’est située en dessous de ses niveaux de 2017 (8,07 €) et 2018 (7,73 €) où les prix avaient flambé dans le sillage de l’affaire du fipronil. Même tendance pour la TNO industrie dont la moyenne 2019 s’affiche à 0,81 €/kg (0,89 € en 2018, 1,11 € en 2017). Mais la vraie surprise de l’année a surtout été la résistance du marché de l’œuf de cage. Alors que l’on attendait l’avènement du tout-alternatif, la demande est restée vigoureuse tandis que l’offre se resserrait, ce qui s’est traduit par une étonnante bonne tenue des tarifs cet été. À l’inverse, le marché du bio a connu des lourdeurs considérables et une situation de crise au premier semestre.

Pression sur le bio

La filière avait pour objectif d’atteindre 50 % de poules en élevages alternatifs en 2022, mais cette proportion pourrait être d’actualité dès cette année, aux dires du CNPO. Reste à savoir si la demande va suivre. En plein air, peu d’inquiétudes, les opérateurs jugent le commerce actif et les mises en avant se multiplient. En bio, en revanche, l’année commence sous un peu de pression et personne n’a oublié les bas prix l’an dernier, bien loin des coûts de revient. En sol, c’est la concurrence nord-européenne qui pose question.

Du côté de la cage, l’heure est sans surprise à la traditionnelle baisse des cours de début d’année. Selon le modèle SSP-Itavi-CNPO, de prévision de la production intensive d’œufs de consommation, la production continuerait sa progression et serait proche en janvier 2020 du niveau moyen sur cinq ans et supérieure de 8,3 % aux volumes faibles de janvier 2019.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

 © CNPO
Œufs : une conjoncture inédite liée au coronavirus

Calibré : l’ambiance demeurait mitigée sur le marché des œufs calibrés. Pour les uns, les commandes…

Evolution de la production de dinde en Europe
La France a réduit sa production de dindes en 2019
L’Hexagone, troisième producteur européen de dindes, a vu sa consommation poursuivre une tendance baissière, conduisant à un…
 © Big Dutchman
Poules de réforme : une semaine très perturbée

Le marché de la poule de réforme n’a pas été épargné par les mesures drastiques de lutte contre la propagation du…

Volaille : la France leader du poulet biologique

Avec 3,5 millions de poulets bios, l’hexagone est le premier producteur de poulet de chair bio en Europe, suivi de l’…

Œufs : report partiel des commandes vers les GMS

Les avis continuaient de diverger sur le marché des œufs calibrés fin de semaine dernière. Si pour les uns, la demande…

 © https://pixnio.com
Œufs : le commerce se calme

Le commerce des œufs calibrés se calmait en ce début de semaine. Les calibres M trouvaient plus facilement preneurs dans…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 58,7€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio