Aller au contenu principal

Collecte française
Moins de lait, mais plus de fromage et de crème

Les dernières estimations d’Agreste sont à un repli de la collecte laitière en novembre. Les fabrications sont diversement orientées, avec un net dynamisme en fromages.

En 2022, la France devrait produire 1,35 milliard de litres de lait bio.
© EU/AFP/Charly Triballeau

Avec 1,83 milliard de litres de lait collecté en novembre, la collecte française recule de 2,7 % par rapport à l’an dernier, rapporte Agreste. C’est le troisième mois consécutif que les volumes se situent sous leur niveau de 2020. A 391 €/1000 litres, le prix conventionnel (hors bio et AOP) payé à l’éleveur à teneurs réelles s’affiche pourtant 8,5 % au-dessus de celui de l’an dernier.

Baisse des prix du lait bio

A l’inverse, en bio, le prix recule pour le quatrième mois consécutif. A 505,9 €/1000 litres à teneur réelles, il s’affiche en baisse de 2,1 % sur un an. « En novembre, la part du lait de vache bio dans la collecte totale se stabilise à 5,2 %, après une baisse durant l’été. Cette part reste toutefois supérieure de 0,3 point à celle de l’an dernier » rapporte Agreste.

Forte hausse des fabrications de fromages

Les fabrications françaises de crème conditionnée ont dépassé 48 000 tonnes en novembre, c’est 13,3 % de plus que l’an dernier. Les industriels étaient incités à en fabriquer dans un contexte de forte hausse des prix. Avec seulement 3,3 % de plus que l’an dernier, les fabrications de beurre étaient moins dynamiques, l’écart de prix avec la crème limitant l’intérêt à baratter.

Près de 149 000 tonnes de fromages ont aussi été fabriquées, soit 7,8 % de plus que l’an dernier. La hausse en fromages frais (6,1 %), fromages à pâte molle (+11,2 %) et pâte pressée non cuite (+9,1 %) compensant le tassement des pâtes pressées cuites (-0.9 %). Les fromages à pâtes filée, comme la mozzarella, ont vu leur fabrication bondir de 24 %, mais avec moins de 7 300 tonnes, ils restent derrière le camembert et ses 8 200 t.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Les Marchés.

Les plus lus

Les prix des gros bovins dépassent un nouveau seuil symbolique
Le prix moyen pondéré des gros bovins entrée abattoir a dépassé la barre historique des 5 €/kg en semaine 18. Du jamais vu. Les…
Pénurie alimentaire : quel est le manque à gagner des ruptures en magasin ?
Les ruptures en magasin se multiplient pour diverses raisons et le manque à gagner a atteint 851 millions d'euros sur les trois…
Ruptures et pénuries se multiplient dans les grandes surfaces
Pénuries alimentaires en rayon : quels produits, pourquoi, jusqu’à quand ?
Huile de tournesol, poulet mais aussi poisson pané, plusieurs produits manquent en rayon, pour quatre types de raisons parfois…
Six acteurs de la bio s'associent pour créer une usine de floconnage 100% bio
Les coopératives Cocebi, Biocer, Probiolor, les entreprises Favrichon, Cereco et le distributeur Biocoop se sont associés pour…
Les prix de la bavette et du rumsteck UE à des records à Rungis
Les approvisionnements sont compliqués en viande bovine pour les grossistes, faute d’offre, et l’importation n’apporte pas…
Pénurie alimentaire : lait et produits laitiers seront-ils les prochains concernés ?
Collecte de lait de vache en repli, sécheresse en vue, les industriels s’inquiètent pour leurs approvisionnements cet été. Le…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio