Aller au contenu principal

Méthanisation : que deviennent les déchets alimentaires de Nantes Métropoles

Installée à Rezé près du MiN de Nantes Métropole, la plateforme de pré-traitement des biodéchets alimentaires De l'Assiette au champ est en capacité de transformer 4 000 tonnes à l'année pour une valorisation en méthanisation.

La plateforme de l'Assiette au Champ est en capacité de traiter toutes sortes de déchets alimentaires,  de la restauration, des IAA, de la GMS, emballés ou non. Le déconditionneur est en arrière-plan.
La plateforme de l'Assiette au Champ est en capacité de traiter toutes sortes de déchets alimentaires, de la restauration, des IAA, de la GMS, emballés ou non. Le déconditionneur est en arrière-plan.
© Thierry Goussin

La loi AGEC prévoit une généralisation du tri à la source au 1er janvier 2024 pour tous les producteurs de biodéchets en France. Ce qui nécessitera progressivement un besoin de nouvelles solutions de valorisation, en compostage et méthanisation notamment. C'est dans ce contexte que Nantes Métropole a soutenu le projet de l'Assiette au Champ, porté par les trois associés de cette société, Paul Laurent, Maxime du Bois et Marie Thomas. Aidés également par l'ADEME et la Région Pays de la Loire, ils ont investi 1,5 million d'euros dans un premier outil de pré-traitement des biodéchets alimentaires, situé à Rezé sur le pôle agroalimentaire Agropolia, à deux pas du MiN de Nantes Métropole. «Nous voulions créer un point de massification à proximité des lieux de production de biodéchets», explique Maxime du Bois.

De nouveaux outils à venir

La plateforme de l'Assiette au Champ est en capacité de traiter toutes sortes de déchets alimentaires,  de la restauration, des industries agroalimentaires, de la GMS, emballés ou non. Le process se déroule en deux étapes. Les déchets passent par un déconditionneur, unique sur la métropole nantaise, puis sont pasteurisés pour écarter tout risque pathogène. La pulpe organique ainsi produite est acheminée vers deux méthaniseurs proches à ce jour, pour une valorisation en biométhane et fertilisant organique naturel, dans une logique d'économie circulaire. La première plateforme de l'Assiette au Champ est en capacité de traiter 4 000 tonnes de biodéchets alimentaires par an, sur un gisement estimé à 50 000 tonnes sur la métropole nantaise. Deux autres projets sont lancés, à Laval et à Dinan Saint-Malo, pour une mise en service envisagée au printemps 2025.

Les plus lus

« Les agriculteurs ont reçu consigne d'aller dans la grande distribution », Michel-Edouard Leclerc

Le patron du mouvement E.Leclerc s’est expliqué ce 5 février au micro de France Inter.

Lait : pourquoi la France a perdu en compétitivité

La filière laitière française descend à la troisième place en termes de compétitivité parmi les grands producteurs de lait…

viande bovine
Près d’un quart de la viande bovine consommée en France est importée, d’où vient-elle ?

Les importations françaises de viande bovine se sont un peu tassées en 2023, reflet du manque de dynamisme de la consommation…

un femme d'âge moyen pousse son caddie au supermarché, elle hésite
Les tendances de consommation alimentaires de 2024 en 5 points

Après une année 2023 plombée par l’inflation, que réserve la consommation alimentaire des Français en 2024 ? Nielsen a…

camion citerne de collecte dulait
Collecte laitière : les 5 chiffres à retenir de 2023

La collecte de lait de vache a reculé en France en 2023, tout comme les fabrications de produits laitiers.

Les Labels rouge de bœuf limousin dans une mauvaise passe

La perte de volumes en labels Bœuf limousin junior et encore davantage en veau sous la mère inquiète l’association Limousin…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio