Aller au contenu principal

L'Italie promeut le « food and wine tourism»

C'est à Catane, la ville située au pied de l'Etna, que l'Isnart, l'Institut de recherche italien sur le tourisme, accompagné par le ministère de la culture et du tourisme, ont présenté mi-septembre leur projet commun : ItalianfoodXP pour la promotion des produits traditionnels du Sud de l'Italie

Vasteda della valle del Belice, la seule pâte filée au lait de brebis. Une AOP sicilienne
Vasteda della valle del Belice, la seule pâte filée au lait de brebis. Une AOP sicilienne
© R. Lemoine

ItalianfoodXP est une plateforme d’échanges pour la prodmotion des produits AOP et IGP du Sud de l’Italie ainsi que  de l’agrotourisme. Une étude menée par l’Insart montre que  30 % du budget des touristes qui visitent l’Italie sont consacrés au food. Et 70 % des interviewés testent et achètent des produits alimentaires traditionnels à la fin des vacances.  « Il existe une interconnexion entre les endroits et les produits alimentaires traditionnels. Et ces derniers portent notre histoire et notre culture»,  explique l’Isnart.

Des acheteurs, des tours opérateurs et des journalistes ont ainsi rencontré une quarantaine de fabricants siciliens d’huile d’olive, de vin, de pistache, de fromages… Deuxième rendez-vous d’une série de road shows qui sillonneront six régions du Sud de l'Italie. Quelque 400 producteurs  de moins de 40 ans sont dans la boucle. Une plateforme multimédia a été mise en place  www.italianfoodxp.it ainsi qu’une page facebook multi-langue, espérant que le touriste devient un membre actif du réseau de promotion.

Mais ce n’est pas tout. L’Insart a sélectionné 200 restaurants italiens dans12 pays  européens, parmi  2 000  certifiés  « Ospitalita italiana ». Ils  présenteront pendant une semaine de septembre ou octobre les spécialités du Sud de l’Italie. L'Insart projette d'étendre ce programme ultérieurement au Nord de l'Italie.

les fromages AOP siciliens seront au-devant de la scène même si l'agrotourisme concernera plus particulièrement les vignobles. la Sicile compte plusieurs fromages AOP :  ragusano, une pate  filée au lait cru de vache race Modicana, fabriqué dans la région de raguse (premier en termes de quantité – autour de 220 tonnes par an), Piacentino ennese (zone Enna), Pecorino (Agrigento) ; Caciocavallo palermitain de race Cinisara (zone Palerme) ; Provola dei Nebrodi, Maiorchino (Castell’Umberto) ; Vasteda della valle del Belice, la seule pâte filée au lait de brebis (Agrigento). A cote des indications géographiques, la Sicile produit de nombreux fromages reconnus par le ministère de l’agriculture comme produits agroalimentaires traditionnels (PAT) dont certains sont certifiés Slow food. Rita Lemoine

Encadré

Selon les données  du dernier recensement agricole (2010), 1 659 000 tonnes de lait de vache et 345 000 tonnes de lait de chèvre et de brebis sont produites en Sicile, avec une tendance quasi constante par rapport au relevé du précédent recensement (2000). Quelques 400  exploitations et entreprises sont autorisées à transformer du lait en Sicile et on dénombre une centaine d’affineurs. 90 % des intervenants sont  de petites et très petites entreprises de type artisanal. On trouve cependant quelques grosses entreprises, toutes concentrées entre Catane et Raguse, notamment le groupe Lactalis (Latte Sole/Parmalat), les industries Zappalà et les coopératives Ragusa Latte et Progetto Natura. Les premières représentent deux pôles industriels importants qui, à eux seuls, accaparent environ 80% du lait produit en Sicile. Ces groupes produisent essentiellement du lait, frais ou UHT ainsi qu’une  gamme de fromages frais de type industriel.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

évolution du prix du lait en France
La croissance de la collecte européenne marque le pas
Après une croissance modérée en début d’année, la collecte laitière française s’est repliée au deuxième trimestre. Si la hausse…
Fromages : le Japon devient le premier client de l’UE

En cumul sur le premier semestre 2020, l’UE-27 a exporté 445 962 tonnes de fromages vers les pays tiers (Royaume-Uni…

 © Virginie Pinson
Prix du lait : le décrochage par rapport à 2019 s’accentue

Le prix du lait payé aux éleveurs français a peu évolué au mois de juin. À 358,39 €/1 000 litres, le prix réel (tous…

 © ©  Stéphane LEITENBERGER
Beurre, poudre : un marché peu évolutif

Les cours français du beurre et de la poudre ont peu évolué ces derniers jours dans un marché qui semble assez équilibré…

La demande chinoise en lactosérum rebondit

Les importations chinoises de poudre de lactosérum ont bondi en juillet 2020. En atteignant près de 64 000 tonnes, soit…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 58,7€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio