Aller au contenu principal

Les ventes de bio en perte de vitesse au premier trimestre 2022

En grande distribution, les ventes de produits biologiques ont chuté sur le premier trimestre 2022, selon les derniers chiffres d'Iri.

© V.R.

En grande distribution comme dans les magasins spécialisés, le bio perd des positions au premier trimestre 2022, selon le Scan Info d'Iri.

Les ventes de produits biologiques reculent même plus rapidement que celles des produits de grande consommation et frais libre service conventionnel, en grande distribution. Celles en magasins spécialisés bio restent aussi mal orientées, alors que les commerces traditionnels alimentaires et les supermarchés frais sont toujours dynamiques en ce début d'année 2022, même si les ventes tendent à se tasser.

Source : IRI Liquid Data® pour les GSA, IRI 360° pour les autres circuits

 

La base de comparaison n'est évidemment pas favorable aux PGC comme aux produits biologiques, les ventes progressé en 2021. Toutefois, les Français commencent à réaliser des arbitrages dans leurs achats face à l'inflation des produits, et cet arbitrage n'est pas favorable aux produits biologiques. La descente en gamme commence à se faire sentir.

L'avis d'Emily Mayer, directrice business Insights à Iri

Les explications sont multiples et se trouvent tant du côté de l’offre (ralentissement puis contraction) que de la demande:

  • fragmentation des achats « bien consommer » avec d’autres propositions de produits (locaux, sans, équitables) et d'autres circuits (commerces traditionnels, supermarchés du frais type Grand Frais)

  •  frein puissant du prix (d’autant plus dans un contexte d’inflation soutenue)

  • consommation des derniers mois moins affinitaire avec l’engagement bio (produits tout prêts, produits plaisir).

2022 et 2023 seront sans doute des années de turbulences inédites pour le label mais doivent également être deux années de préparation de l’avenir.
Le travail sur la restauration de la confiance des consommateurs dans les produits bio est nécessaire. En effet, la note de confiance attribuée au label par les shoppers est très basse (6,1/10) et chute vs l’année précédente (-0,4pt). La composition, les ingrédients, la marque, la fabrication française ou encore le Label Rouge sont aujourd’hui pour les Français de plus forts marqueurs de qualité que le label bio (source Shopperscan IRI 2021).

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Les Marchés.

Les plus lus

Les prix des gros bovins dépassent un nouveau seuil symbolique
Le prix moyen pondéré des gros bovins entrée abattoir a dépassé la barre historique des 5 €/kg en semaine 18. Du jamais vu. Les…
Pénurie alimentaire : quel est le manque à gagner des ruptures en magasin ?
Les ruptures en magasin se multiplient pour diverses raisons et le manque à gagner a atteint 851 millions d'euros sur les trois…
Ruptures et pénuries se multiplient dans les grandes surfaces
Pénuries alimentaires en rayon : quels produits, pourquoi, jusqu’à quand ?
Huile de tournesol, poulet mais aussi poisson pané, plusieurs produits manquent en rayon, pour quatre types de raisons parfois…
Six acteurs de la bio s'associent pour créer une usine de floconnage 100% bio
Les coopératives Cocebi, Biocer, Probiolor, les entreprises Favrichon, Cereco et le distributeur Biocoop se sont associés pour…
Les prix de la bavette et du rumsteck UE à des records à Rungis
Les approvisionnements sont compliqués en viande bovine pour les grossistes, faute d’offre, et l’importation n’apporte pas…
Lait bio : Collecte en hausse et consommation en baisse, la crise se précise
Dans un contexte inflationniste, les ménages s’éloignent du bio et la consommation chute. Dans le même temps, la collecte de lait…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio