Aller au contenu principal

Les Philippines approuvent la production de « riz doré » génétiquement modifié

La production aux Philippines de « riz doré », génétiquement modifié, a été autorisée vendredi pour combattre la cécité infantile.

La culture du riz doré est autorisée aux Philippines depuis vendredi pour combattre la cécité infantile
© IRRI

L'archipel des Philippines est devenu le premier pays à avoir approuvé vendredi dernier la production du « riz doré » à des fins commerciales en Asie du Sud et du Sud-Est. Ce riz jaune génétiquement modifié sera utilisé pour combattre la cécité infantile dans les pays en développement. Il a été conçu pour fournir 50% du besoin moyen estimé en vitamine A chez les jeunes enfants dans l’âge le plus sensible à une carence aux Philippines.

« riz doré » et apport en vitamine A

En effet, ce riz possède des gènes favorisant la synthèse de la bêta-carotène, précurseur de la vitamine A. Un enfant sur cinq des communautés les plus pauvres des Philippines souffre de carence en cette vitamine. Un déficit en vitamine A provoque une perte de la vue et un affaiblissement du système immunitaire.

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) estime que jusqu’à 500 000 enfants deviennent aveugles dans le monde chaque année par un manque en vitamine A. La moitié d’entre eux décèdent dans les 12 mois qui suivent la perte de la vue.

Le « riz doré » a été mis au point par le Department of Agriculture-Philippine Rice Research Institute (DA-PhilRice) en partenariat avec l'Institut International de Recherche sur le Riz (IRRI).

DA-PhilRice a commencé à sélectionner les communautés dont la prévalence en lien avec un déficit en vitamine A est élevée. Russel Reinke, de l’IRRI aux Philippines, a déclaré que "des quantités limitées" pourraient être distribuées aux agriculteurs philippins l’année prochaine.

Certaines organisations de défense de l’environnement combattant les Organismes génétiquement modifiés, ont démontré leur opposition à la production du« riz doré »

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Les Marchés.

Les plus lus

Les prix des gros bovins dépassent un nouveau seuil symbolique
Le prix moyen pondéré des gros bovins entrée abattoir a dépassé la barre historique des 5 €/kg en semaine 18. Du jamais vu. Les…
Pénurie alimentaire : quel est le manque à gagner des ruptures en magasin ?
Les ruptures en magasin se multiplient pour diverses raisons et le manque à gagner a atteint 851 millions d'euros sur les trois…
Pénurie alimentaire : lait et produits laitiers seront-ils les prochains concernés ?
Collecte de lait de vache en repli, sécheresse en vue, les industriels s’inquiètent pour leurs approvisionnements cet été. Le…
Les prix de la bavette et du rumsteck UE à des records à Rungis
Les approvisionnements sont compliqués en viande bovine pour les grossistes, faute d’offre, et l’importation n’apporte pas…
Lait bio : Collecte en hausse et consommation en baisse, la crise se précise
Dans un contexte inflationniste, les ménages s’éloignent du bio et la consommation chute. Dans le même temps, la collecte de lait…
Qui sont les premiers producteurs de poulet et de dinde en Europe ?
La Pologne domine la production européenne de poulet et l’Allemagne celle de dinde, malgré les replis enregistrés en 2021.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio