Aller au contenu principal
Font Size

Troisième projet de loi de finances rectificative
Les fournisseurs de la restauration demandent un soutien

Les entreprises ayant perdu plus de 50% de leur chiffre d’affaires depuis le 15 mars veulent bénéficier des aides du plan tourisme du 14 mai.
Les entreprises ayant perdu plus de 50% de leur chiffre d’affaires depuis le 15 mars veulent bénéficier des aides du plan tourisme du 14 mai.

Le troisième projet de loi de finances rectificative présenté hier en Conseil des ministres « doit permettre de rectifier un oubli », ont hier alerté l’Ania, CGI, La Coopération agricole et Geco Food Service dans un communiqué. « Celui commis dans le cadre du plan de soutien à l’hôtellerie, restauration, tourisme et évènementiel du 14 mai dernier, qui a fait l’impasse sur le cas des entreprises qui les approvisionnent, pourtant très dépendantes de leur niveau d’activité et présentes sur tout le territoire », poursuivent les quatre organisations. Pour soutenir ces entreprises, qui enregistrent une perte de chiffre d’affaires entre 50 et 100%, et alors qu’ « aucune amélioration significative de la situation n’est envisagée avant la rentrée de septembre voire, pour le tourisme et l’évènementiel, le printemps 2021 », leurs organisations représentantes réclament plusieurs mesures. Elles souhaitent pouvoir bénéficier des mesures accordées aux secteurs de l’hôtellerie, restauration, tourisme et hôtellerie, dans le cadre du plan de soutien du 14 mai. C’est-à-dire que les entreprises ayant perdu plus de 50% de leur chiffre d’affaires depuis le 15 mars puissent prétendre aux aides prévues par ce plan. Les organisations demandent aussi le maintien d’un régime préférentiel de chômage partiel « afin de préserver l’emploi et la capacité de ces entreprises à tenir dans la durée ». « La survie de nombreuses entreprises et la préservation des emplois directs et indirects liés sont actuellement en jeu » selon elles.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Newrest se prépare au retour du catering aérien

Le groupe Newrest prépare la reprise des activités du catering aérien en se coordonnant à l’échelle mondiale pour…

Entre Roissy et le Bourget, le Triangle de Gonesse comprend 670 hectares non urbanisés.
Bientôt des fermes-pilotes dans le Triangle de Gonesse ?

Le Triangle de Gonesse, soit 670 hectares localisés entre les aéroports de Roissy Charles-de-Gaulle et du Bourget,…

Jacques Toubon, défenseur des droits, ce matin sur France Inter.
« Il faut que d’urgence les enfants retournent à la cantine »

« Il faut que d’urgence les enfants retournent à la cantine », a déclaré Jacques Toubon, défenseur des droits,…

Dans les écoles élémentaires et les collèges, le principe est désormais la distanciation physique d’au moins un mètre.
Nouveau protocole sanitaire allégé dans les écoles

Pour permettre le retour de tous les élèves lundi 22 juin, le ministère de l'Education nationale a publié hier soir un…

Vers 100% de bio et 50% de local dans les cantines de Lyon

« Afin de soutenir nos producteurs locaux et garantir la santé de nos enfants, 100% des repas servis dans les…


Signature au Salon de l’Agriculture 2020, en présence notamment de Bruno Mantovani, Directeur Qualité Sécurité Environnement du Groupe Pomona et Laurent Brault, Responsable du Développement de la Certification au sein de l’association. © Pomona
Pomona s’engage à développer la certification HVE

Le groupe Pomona (4,1 milliards d’euros de CA, 11 300 collaborateurs) a adhéré à l’association nationale pour le…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 58,7€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio