Aller au contenu principal

Les eurodéputés ne veulent pas interdire les « steaks végétariens »

Vendredi 23 octobre, les eurodéputés ont adopté leur position pour la réforme de la Pac (période 2023-2027). Et à cette occasion, ils ont rejeté toutes les propositions visant à réserver les dénominations utilisées pour les viandes exclusivement aux produits concernant la viande. Les eurodéputés ont rejeté un texte visant à interdire les appellations de « steak » ou « burger » pour des produits végétariens sans viande animale, tout en adoptant un amendement confirmant le bannissement des noms « yaourt », « fromage » ou « crème » et les comparaisons avec des composants lactés pour les articles sans lait animal. L'interdiction serait désormais étendue aux expressions de comparaison (« saveur crémeuse », « substitut de beurre », « style fromage »). Les seules exceptions étant des expressions établies de longue date (lait d'amandes, de coco, ou beurre de cacao).

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Les Marchés.

Les plus lus

Antoine Quentin, directeur des affaires publiques de l'Ania © Ania
[Confinement] Aide aux fournisseurs de la restauration : on vous explique tout !
Les fournisseurs de la restauration peuvent bénéficier d’exonération de charges sociales et patronales, d’un accès au fonds de…
[Confinement] Extension des aides de l’Etat aux fournisseurs de la RHD

Avec la publication, mardi 3 novembre, du…

 © Pixabay
[Confinement] Les restaurants veulent la même dérogation que les cantines

L’Union des métiers et des industries de l’hôtellerie (Umih) a annoncé le 14 novembre engager un recours contre le…

Léa Mathieu-Figeiredo, responsable environnement de l'Ania. © DR
Décarbonation : « ce décret facilitera l’accès des IAA »

Les Marchés Hebdo : Un décret et un arrêté, publiés le 8 novembre, lancent des…

 © DR
Le plan de relance des abattoirs contesté

« Les 130 millions d’euros du plan de modernisation des abattoirs prévu par le ministère de l’agriculture ne…

Un objectif de ces aides : « donner aux agriculteurs concrètement les moyens d'entreprendre cette reconquête de notre souveraineté », a déclaré Julien Denormandie. © Xavier ...
France Relance : 500 millions d’euros d’aides gérées par FranceAgriMer
Le ministre de l’Agriculture a présenté mi-novembre à FranceAgriMer le dispositif d’aides que l’établissement devra gérer dans le…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio