Aller au contenu principal

Consommation
Les acteurs du bio se projettent pour trouver une nouvelle dynamique

L’émergence de nouveaux labels de qualité a dilué l’influence du bio dans la tête des consommateurs. Afin de se relancer, la filière cherche à se réinventer en positivant ses messages et en rappelant ses atouts.

© V. R.

L’émergence de nombreux labels de qualité ces dernières années tels que HVE, Zéro résidu de pesticides, la démocratisation du label Rouge, etc. met sous pression l’agriculture bio qui se retrouve face à une concurrence de plus en plus féroce. Cette tendance se traduit en chiffres, la croissance du bio s’essoufflant fortement. Celle-ci affiche +1,7 % en CAM à P9 2021, alors qu’elle se hissait à +10,9 % en CAM à P9 2020 et à +15,5 % un an plus tôt. « Le ralentissement de la croissance du bio peut s’expliquer en partie par la crise sanitaire qui a amené de nombreux consommateurs à faire des achats de panique, avec de plus gros paniers et une fréquence d’achat en baisse. Cette façon d’acheter n’est pas compatible avec une consommation bio », estime Anne-Sophie Bielak, senior knowledge et insight manager de Kantar à l’occasion de l’assemblée générale du Syndicat national des transformateurs et distributeurs bio (Synabio), le 7 octobre 2021.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Les Marchés.

Les plus lus

A quoi peut-on s’attendre sur le marché du porc en 2022 ?
Cours bas et coûts de production en hausse, les prévisions de l'Ifip sont peu optimistes pour la filière porcine.
[MàJ] Viande bovine : exportations records du Brésil vers la Chine malgré un embargo
Les achats de viande bovine brésilienne par la Chine en septembre ont atteint des records, mais ils devraient rapidement s'…
Denis Lambert va passer la présidence du directoire de LDC à Philippe Gelin
Prenant sa retraite en 2023, Denis Lambert va céder progressivement la présidence du directoire du groupe volailler et traiteur…
Lait infantile : fin de l’eldorado chinois
Les importations chinoises de lait infantile marquent le pas, entre la baisse de la natalité et une offre locale qui a su…
Lait bio : production et consommation ont évolué inversement depuis 2019
La collecte française de lait de vache biologique a fortement progressé ces deux dernières années alors que la consommation s’…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio