Aller au contenu principal

Les 9 recommandations du CNA sur l’éducation alimentaire

Dans un rapport publié début février, le Conseil national de l’alimentation (CNA) a redonné ses recommandations pour le renforcement de l’ éducation à l’alimentation pour les citoyens de tout âge. Un travail initié en 2019 qui ne porte pas encore ses fruits.

Pour le Conseil national de l'alimentation, l'éducation des enfants à l'alimentation dans les écoles reste une priorité.
© Fondation Lactel

Où en-est l’éducation à l’alimentation après les recommandations préconisées par le Conseil national de l’alimentation (CNA), 5 ans plus tard ? « Nous avons fait le constat que ces recommandations ne sont pas totalement réalisées malgré l’existence d’actions dans les territoires », peut-on lire dans le rapport publié début février 2024. Pour le CNA, Il faudrait que l’Etat reprenne la main pour promouvoir une politique nationale de sensibilisation et de prévention de la santé par l’alimentation

Lire aussi : Stratégie nationale pour l’alimentation, la nutrition et le climat : le rapport du CNA adopté malgré de fortes dissensions

Le CNA a établi en 2019, une liste de 9 recommandations 

  1. Prendre prioritairement en compte les inégalités sociales, de santé et territoriales, 
  2. Renforcer l’éducation par la pratique culinaire et favoriser les rencontres entre citoyens et acteurs de l’alimentaire,
  3.  Donner des informations claires et factuelles au moment de l’acte d’achat, éduquer les enfants à l’achat responsable,
  4.  Développer, revoir et/ou généraliser la formation de tous les personnels étant amenés à faire passer des messages sur l’alimentation (professionnels de la petite enfance, médecins, travailleurs de la restauration collective…),
  5.  Informer et sensibiliser les parents, 
  6. Insérer l’éducation à l’alimentation tout au long de la scolarité pour tous les élèves, 
  7. Augmenter les moyens financiers publics nationaux, 
  8. Mieux encadrer la publicité et le marketing alimentaires,
  9. S’assurer de l’accessibilité pour tous de fruits et légumes, de produits bios et locaux.

Lire aussi : Education à l’alimentation : Le manifeste d’Open Agrifood dépasse les 1000 signatures

Des recommandations partagées par d'autres acteurs

Certaines de ces recommandations, comme un meilleur affichage des produits ou l’éducation des plus jeunes, sont avancées par d’autres acteurs comme l’Agence Bio, les acteurs du commerce équitable ou encore le collectif « En vérité ».

Problème, le gouvernement a du mal à montrer une cohérence en la matière. Il a débloqué une aide d’urgence pour le bio et a haussé le ton sur le respect de la loi Egalim, mais tout en refusant d’augmenter la taxe soda et d’encadrer les publicités sur les produits gras et sucrés à destination des enfants. 

Des recommandations pour diminuer les comorbidités fatales pendant la Covid-19

Car pour le CNA, la crise Covid-19 « a mis en évidence que ce sont les comorbidités dont le surpoids et l’obésité qui ont été responsables de 40% des 200 000 décès en France ». Et ce sont les populations les plus défavorisées et donc plus enclines à consommer gras et sucré qui en ont été les premières victimes.

Les plus lus

« Les agriculteurs ont reçu consigne d'aller dans la grande distribution », Michel-Edouard Leclerc

Le patron du mouvement E.Leclerc s’est expliqué ce 5 février au micro de France Inter.

Lait : pourquoi la France a perdu en compétitivité

La filière laitière française descend à la troisième place en termes de compétitivité parmi les grands producteurs de lait…

Production de viande bovine en 2024, le vrai du faux

L’Institut de l’élevage a publié ses prévisions 2024 pour la production de viande bovine, qui devrait encore baisser, mais…

viande bovine
Près d’un quart de la viande bovine consommée en France est importée, d’où vient-elle ?

Les importations françaises de viande bovine se sont un peu tassées en 2023, reflet du manque de dynamisme de la consommation…

un femme d'âge moyen pousse son caddie au supermarché, elle hésite
Les tendances de consommation alimentaires de 2024 en 5 points

Après une année 2023 plombée par l’inflation, que réserve la consommation alimentaire des Français en 2024 ? Nielsen a…

Les Labels rouge de bœuf limousin dans une mauvaise passe

La perte de volumes en labels Bœuf limousin junior et encore davantage en veau sous la mère inquiète l’association Limousin…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio