Aller au contenu principal

Les 5 tendances pour la production européenne de lait

Une collecte qui s’éloigne de son record de 2020, plus de fromages et moins de beurre, voici les grandes tendances de la filière laitière en 2022 vues par l’USDA.

© GEA
  1. La baisse du potentiel de production de lait de vache

Entre 2016 et 2022, l’Union européenne a perdu 1,4 million de vaches laitières. Les gains de productivité ne permettent pas de compenser ce recul et la production diminue depuis son record de 2020. En 2022, les analystes américains de l’USDA estiment qu’elle atteindra 144,6 millions de tonnes, 434 000 t de moins qu’en 2021. Elle devrait de nouveau reculer en 2023. La désintensification de la production laitière (bio, lait de pâturage…) conduit aussi à des baisses de production. Néanmoins le bénéfice économique lié à ces nouvelles pratiques pour les éleveurs pourrait fondre si la demande recule trop fortement avec l’inflation.

  1. Une bonne dynamique pour les laits autre que ceux de vache

Chèvre et bufflonnes ont le vent en poupe, dans les pays de la Méditerranée. Les fromages avec ces laits différents plaisent au consommateur, que ce soit sous appellation ou non. En revanche, la situation est plus difficile pour le cheptel de brebis, qui recule.

  1. Le fromage en plein essor

Les fabrications de fromages sont très dynamiques en Europe, de nouveaux outils industriels ont été inaugurés ces dernières années, aux Pays-Bas, en Allemagne, en Belgique et en France, notamment pour la production de mozzarella. Ce fromage est très demandé par l’industrie agroalimentaire et la restauration hors foyer.

Les fromages sous appellation ont en revanche souffert de la pandémie, entre fermeture des restaurants et chute de la fréquentation touristique, débouché important en Grèce, Italie, Espagne, Portugal mais aussi en France.

  1. Le couple beurre/poudre en recul

Alors que la collecte laitière recule, comme les fabrications de fromages sont dynamiques, celles du couple beurre/poudre reculent mécaniquement. Pour l’USDA, il est bien possible que le record de production de beurre de l’UE à 27 ait été atteint en 2020 et ne soit plus rencontré de nouveau à moyen terme. De quoi envisager une poursuite de la baisse de la consommation intérieure et de nos exportations (-16 % en 2022). Seuls les envois vers les États-Unis pourraient progresser, aux dépens de ceux vers le Royaume-Uni et le Moyen-Orient.

  1. Des politiques peu favorables

La nouvelle PAC qui promeut davantage la durabilité pourrait limiter la production européenne. Ce d’autant plus que la pyramide des âges indique une vague de départs en retraite. D’autres agriculteurs pourraient jeter l’éponge sur l’atelier lait et se consacrer à des productions végétales, actuellement rémunératrices, ou à des ateliers d’engraissement. En Belgique et au Pays-Bas, l’application des directives nitrates empêche la construction de nouveaux bâtiments d’élevage dans les nombreuses zones Natura 2000.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Les Marchés.

Les plus lus

Les abattages de vaches reculent depuis 2016.
(Mis à jour) Les cotations Gros Bovins Entrée Abattoir évoluent
Un arrêté visant à faire évoluer les cotations des Gros Bovins Entrée Abattoir vient d’être publié au JORF.
Inflation-Egalim 2 : les 4 enseignements principaux du rapport du Sénat
Dans un rapport publié le 19 juillet, la commission des Affaires économiques du Sénat n’a pas constaté de « phénomène massif de…
[Guerre Ukraine Russie] Quels pays limitent leurs exportations agricoles ?
Plusieurs pays ont mis en place des embargos temporaires sur l’exportation de certains produits agricole dans un contexte de…
Preview image for the video "Bienvenue chez Le Gaulois".
Pourquoi L214 s’attaque de nouveau à la marque Le Gaulois de LDC
L’association antispéciste s’attaque de nouveau à l’entreprise bretonne pour l’inciter à signer le European Chicken Commitment.
SVA Jean Rozé arrête l’abattage rituel
Depuis le 1er juillet, la filiale d’Agromousquetaires SVA Jean Rozé a arrêté les abattages rituels, qui concernaient…
La FNSEA appelle la distribution à augmenter le prix du lait
Sur Franceinfo, Christiane Lambert a appelé la distribution à augmenter les prix du lait. Elle a aussi rappelé que la sécheresse…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio