Aller au contenu principal

Légumes, fruits, œufs, conserves : ce que représente l’autoproduction en France

Pour les Français, produire soit même son alimentation répond à une quête de sens, de plaisir, de loisir, de santé et d’économie. Une étude de l’Obscoco pour Gamm Vert fait le point sur ces pratiques et leur poids dans l’alimentaire.

12 millions de poules sont élevées par des particuliers en France
12 millions de poules sont élevées par des particuliers en France
© Virginie Pinson

Les deux tiers des Français pratiquent au moins une activité d’autoproduction, selon l’observatoire de l’autoproduction mis en place par l’Obsoco pour Gamm Vert, avec notamment :

  • 6 Français sur 10 produisent eux-mêmes une partie des fruits, des légumes ou des herbes aromatiques qu’ils consomment.
  • 37 % à fabriquent des conserves, des bocaux ou des charcuteries
  • 10 % élèvent des poules

Quel poids de l’autoproduction dans la production d’œufs ?

8 % des Français entretiennent une basse-cour, ce qui représente 12 millions de poules, et 47 millions d’œufs produits par semaine par des particuliers en moyenne. 5 % des Français s’alimentent uniquement des œufs qu’ils produisent.

L’élevage de poules, d’abeilles et la conserverie sont les activités qui sont les plus dynamiques en lien avec la crise sanitaire.

Quel poids de l’autoproduction dans la production de fruits et légumes ?

Pour 40 % des jardiniers, leur production de fruits et légumes dans leur potager et leur verger ne couvre qu’une faible partie de leurs besoins, pour 30 % moins de la moitié. En revanche, 29 % des autoproducteurs s’alimentent exclusivement ou en grande partie grâce à ce qu’ils produisent eux-mêmes, soit 14 % des Français. Les Français produisent 282 millions de conserves (un peu plus de 26 bocaux par producteur).

Les particuliers possèdent en France 1,2 million d’hectares de potager et 1,5 million d’hectares de verger

Davantage de dons

Près de la moitié des autoproducteurs partagent une partie de leur production avec leur entourage mais seulement 3 % des auto-producteurs tirent un revenu de leur activité.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Les Marchés.

Les plus lus

Pourquoi les prix records des bovins ne sont pas encore suffisants pour les éleveurs allaitants
Malgré des prix des gros bovins à des niveaux jamais vus, l’amont de la filière bovine fait toujours face à des difficultés…
cotation Atla du beurre cube (€/t)
En ingrédients laitiers, les approvisionnements vont être compliqués à la rentrée
Avec la collecte laitière qui reste en retrait, les fabrications de produits laitiers industriels pourraient bien être…
Bio : la Cour des Comptes entre dans le débat sur la HVE
Le rapport sur le soutien à l’agriculture biologique de la Cour des Comptes juge la politique menée insuffisante, tant au niveau…
Le lait conventionnel mieux payé que le bio en avril
Le lait conventionnel a été payé 5 €/1000 litres de plus que le bio en avril, selon Agreste.
vache canicule
[Canicule 2022] La collecte laitière va souffrir de la vague de chaleur
Alors que la production de lait de vache en France est déjà en repli cette année, l'épisode précoce de canicule ne va pas…
Première baisse des prix de l’aliment des volailles depuis un an

Les indices de juin de l’aliment volaille Itavi sont parus. Ils reculent sur certaines espèces, une première en près d'un an…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio