Aller au contenu principal

Porc
Filière porcine : le gouvernement débloque 270 millions d'euros

Julien Denormandie a annoncé débloquer 270 millions d’euros pour voler au secours de la filière porcine qui traverse une crise des plus graves, entre prix bas et charges très élevées.

Julien Denormandie, ministre de l'agriculture, lors de la conférence de presse du 31 janvier 2022
© Cheick Saidou / agriculture.gouv.fr

Le gouvernement a annoncé le 31 janvier 2022 débloquer 270 millions d’euros à destination de la filière porcine française qui traverse l’une des crises les plus graves qu’elle ait connu ces dernières années. « Le secteur est pris dans un effet ciseau, piégé entre des hausses des charges significatives et des cours très bas liés à la conjoncture européenne », a rappelé Julien Denormandie, ministre de l’Agriculture, lors d’une visioconférence de presse.

Les 75 premiers millions seront versés aux éleveurs d’ici ces trois prochaines semaines sous la forme d'un chèque « ciseau de prix porcin » d'un montant susceptible de grimper jusqu'à 15 000 euros pour les exploitations en fortes difficultés de trésorerie.

Dans un second temps, 175 millions d'euros seront mis à disposition de la filière « dans plusieurs mois, le temps de notifier cette aide à Bruxelles », précise Julien Denormandie. Le gouvernement s’est fixé une quinzaine de jours pour fixer les différents termes de ce deuxième versement pour la filière. Cette aide de structuration, adossée à un engagement de contractualisation dans le cadre d'Egalim 2 qui viendra compléter la compensation des pertes des exploitations selon des modalités qui seront déterminées en concertation avec les professionnels.

Enfin, 20 millions d’euros supplémentaires seront versés à la filière pour l’exonération des charges sociales. « Notre filière a rarement bénéficié d’aides. Si nous continuons comme ça, notre filière sera dans deux ans dans la même situation que la filière bovine », insiste François Valy, président de la Fédération nationale porcine (FNP).

Nous démultiplions les contrôles

« Nous avons défini une nouvelle feuille de route, dont l’un des volets sera de s’assurer du respect de la loi Egalim 2 pour que les éleveurs puissent répercuter leurs coûts de production. Les actes irresponsables de la part de certains seront punis par l’Etat, avertit Julien Denormandie. Nous avons démultiplié le lancement de contrôles avec la DGCCRF pour faire changer les comportements ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Les Marchés.

Les plus lus

Pourquoi les prix records des bovins ne sont pas encore suffisants pour les éleveurs allaitants
Malgré des prix des gros bovins à des niveaux jamais vus, l’amont de la filière bovine fait toujours face à des difficultés…
cotation Atla du beurre cube (€/t)
En ingrédients laitiers, les approvisionnements vont être compliqués à la rentrée
Avec la collecte laitière qui reste en retrait, les fabrications de produits laitiers industriels pourraient bien être…
Bio : la Cour des Comptes entre dans le débat sur la HVE
Le rapport sur le soutien à l’agriculture biologique de la Cour des Comptes juge la politique menée insuffisante, tant au niveau…
Le lait conventionnel mieux payé que le bio en avril
Le lait conventionnel a été payé 5 €/1000 litres de plus que le bio en avril, selon Agreste.
Avec l’arrêt de Matines, la filière œuf dans l’incertitude
Matines a annoncé jeudi l’arrêt programmé de ses activités, seul un site fait l’objet d’une procédure de reprise pour l’instant,…
vache canicule
[Canicule 2022] La collecte laitière va souffrir de la vague de chaleur
Alors que la production de lait de vache en France est déjà en repli cette année, l'épisode précoce de canicule ne va pas…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio