Aller au contenu principal

Charcuterie
L’Assemblée nationale adopte le texte sur les nitrites

L’Assemblée Nationale a adopté la proposition de loi sur les additifs nitrités, conditionnant toute décision à prendre sur le sujet aux conclusions de l’Anses. La Fict et Foodwatch saluent cette adoption, pour des raisons différentes.

© Pixabay

L’Assemblée nationale a adopté le texte de proposition de loi de Richard Ramos concernant les additifs nitrités dans la charcuterie, après avoir été remanié par les députés lors de la Commission des affaires économiques.

Voir notre dossier spécial : Les nitrites dans la charcuterie

La Fédération des industriels charcutiers traiteurs (Fict) salue cette décision qui confirme que le sort des nitrites « doit s’appuyer sur les avis scientifiques officiels ».

Pour rappel, les députés avaient réécrit le texte de lois et voté une « trajectoire de baisse » des doses maximales des sels nitrités dans la charcuterie en fonction de l’avis de l’Anses qui devrait paraître à la fin du premier semestre 2022.

« L’Assemblée n’a ainsi pas retenu le principe d’une interdiction proposée initialement par le député Richard Ramos et a conditionné toute décision à venir concernant l’usage des nitrites dans les charcuteries à la publication du rapport de l’Anses », résume la Fict dans un communiqué.

Une avancée vers l'interdiction, selon Foodwatch

L’ONG Foodwatch salue également le vote de l’Assemblée nationale, le qualifiant de « véritable avancée » vers l’interdiction de l’additif controversé qui « permettrait d’éviter des milliers de cancers », souligne-t-elle dans un communiqué.

« La loi qui vient d’être votée engage le gouvernement à prendre ces décisions dans les prochains mois, juste après le rapport très attendu de l’Anses », ajoute Foodwatch.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Les Marchés.

Les plus lus

Les prix des gros bovins dépassent un nouveau seuil symbolique
Le prix moyen pondéré des gros bovins entrée abattoir a dépassé la barre historique des 5 €/kg en semaine 18. Du jamais vu. Les…
Pénurie alimentaire : quel est le manque à gagner des ruptures en magasin ?
Les ruptures en magasin se multiplient pour diverses raisons et le manque à gagner a atteint 851 millions d'euros sur les trois…
Ruptures et pénuries se multiplient dans les grandes surfaces
Pénuries alimentaires en rayon : quels produits, pourquoi, jusqu’à quand ?
Huile de tournesol, poulet mais aussi poisson pané, plusieurs produits manquent en rayon, pour quatre types de raisons parfois…
Six acteurs de la bio s'associent pour créer une usine de floconnage 100% bio
Les coopératives Cocebi, Biocer, Probiolor, les entreprises Favrichon, Cereco et le distributeur Biocoop se sont associés pour…
Les prix de la bavette et du rumsteck UE à des records à Rungis
Les approvisionnements sont compliqués en viande bovine pour les grossistes, faute d’offre, et l’importation n’apporte pas…
Lait bio : Collecte en hausse et consommation en baisse, la crise se précise
Dans un contexte inflationniste, les ménages s’éloignent du bio et la consommation chute. Dans le même temps, la collecte de lait…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio