Aller au contenu principal

Face à la fermeture des marchés
La Ville d’Angers innove pour soutenir les maraîchers

Angers accueille chaque semaine seize marchés. Après leur fermeture provisoire, annoncée le 23 mars par le Premier ministre dans le cadre de la lutte contre le Covid-19, la municipalité a cherché une parade pour « desserrer l’étau ». « On fermait les robinets, les producteurs n’avaient plus de réseau de distribution », relate Stéphane Pabritz, adjoint en charge des marchés de plein air. Au cœur d’un bassin de maraîchage important, la priorité est d’abord allée aux producteurs de fruits et légumes. « Nous avons des commerces sédentaires fermés. L’idée est de leur demander d’ouvrir leur boutique pour qu’un maraîcher puisse y écouler sa récolte », poursuit l’élu. La première vente s’est déroulée, avec succès, le 27 mars dans les locaux de la brasserie Le Pub, dans l’hyper centre angevin. Quelques jours plus tard, une quinzaine de commerces fermés, restaurants, coffee shops, bureaux de tabac, coiffeurs, étaient volontaires pour aider les producteurs comme les consommateurs en quête de produits frais et locaux. Afin de faciliter les flux, des maraîchers proposent la prévente en ligne de paniers déjà composés. Soucieuse de venir en aide à un maximum de producteurs locaux, la Ville d’Angers va intégrer à son dispositif des producteurs de volailles, œufs et produits laitiers. Cette solidarité entre professionnels a été facilitée par la page Facebook Angers, Adopte ton maraîcher, qui comptait 2 400 abonnés au 31 mars.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Les Marchés.

Les plus lus

vaches allaitantes
De combien va baisser la production de viande bovine en 2023 ?
L’Institut de l’élevage livre ses prévisions 2023 sur le marché de la viande bovine. Les disponibilités françaises vont rester en…
Grippe aviaire : onzième foyer dans le Gers et une nouvelle suspicion
Un onzième foyer de grippe aviaire été confirmé le 22 janvier dans le département du Gers et une nouvelle suspicion était en…
Les mauvais résultats du bio en 2022 en 7 chiffres
La FCD dresse dans sa note mensuelle un bilan négatif des ventes de produits biologiques en 2022.
Egalim 3 : le projet de loi du député Descrozaille en procédure accélérée
Le gouvernement a engagé une procédure d’examen accélérée le 21 décembre 2022 sur la proposition de loi visant à compléter Egalim…
Frédéric Chartier, président du groupement de producteurs Armor œufs depuis avril 2022.
Pourquoi Armor Œuf veut renégocier ses contrats ?
Face à la hausse des coûts de production des œufs, notamment de l’énergie, l’amont de la filière œuf est sous tension. Entretien…
Egalim 3 : la proposition de loi Descrozaille passe le cap de la commission des Affaires économiques
En commission des Affaires économiques de l'Assemblée nationale, les députés ont adopté le projet de loi Descrozaille visant à…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio