Aller au contenu principal

Restauration
La livraison à domicile pourra-t-elle sauver la restauration ?

La Covid-19 a causé des pertes colossales dans le domaine de la restauration hors domicile. Pour continuer d’exister à l’ère de la pandémie, le secteur se tourne de plus en plus vers les services de livraison à domicile.

Au Royaume-Uni, les dépenses de livraison de repas sont passées de 200 millions de dollars par mois, en 2019, à 800 millions de dollars, au deuxième trimestre 2020. © Kai Pilger de Pixabay
Au Royaume-Uni, les dépenses de livraison de repas sont passées de 200 millions de dollars par mois, en 2019, à 800 millions de dollars, au deuxième trimestre 2020.
© Kai Pilger de Pixabay

L’Europe serait plus touchée que l’Asie par la baisse d’activité de la RHD à en croire les analyses de Kantar. La France, l’Espagne et le Royaume-Uni ont tous connu une chute d’environ 40 % des ventes (1) en restauration hors domicile (RHD) entre janvier et août. D’ailleurs, alors que la plupart des pays européens étaient confinés en avril, la pénétration dans ce secteur est passée de 75-90 % à 20-40 % ! « Dans la plupart des pays que nous avons étudiés (2), les pertes en RHD n’ont pas pu être compensées par la consommation à domicile », analyse Javier Sánchez, responsable RHD à Kantar Worldpanel lors du webinaire sur les conséquences de la Covid19 sur la consommation hors domicile, le jeudi 12 novembre. Ainsi, malgré une croissance de 9 % des dépenses (3) pour la restauration à domicile entre janvier et août, la chute de 30 % en RHD a contribué à une baisse totale de 10 %, soit une perte estimée à 13 milliards de dollars.

800 millions de dollars de recette au Royaume-Uni au 2e trimestre

La livraison de repas à domicile s’avère être un moyen efficace pour atténuer les effets néfastes de la pandémie sur le secteur de la RHD. Au Royaume-Uni, les dépenses de livraison de repas sont passées de 200 millions de dollars, par mois en 2019, à 800 millions de dollars, au deuxième trimestre 2020. Les achats de repas hors domicile auraient diminué de 70 % en avril, mais les livraisons à domicile ont permis de compenser une partie de la perte, réduisant ainsi la baisse à 50 %. En Espagne, la croissance des services de livraison a bien profité à la restauration. Les bars et restaurants indépendants, pour qui la livraison à domicile représente 42 % de parts de marché, ont vu leurs ventes bondir de 200 %. Investir dans des services de livraison pourrait aider les entreprises à diminuer les pertes colossales de leur chiffre d’affaires.

Bien implantée en Asie, mais moins en Europe

Si la baisse d’activité de la RHD a été moins importante en Asie, c’est notamment grâce à la forte pénétration des applications et des services de livraison de repas dans ces pays. Elle est estimée à 99 % en Corée du Sud et 84 % en Chine contre seulement 36 % au Royaume-Uni, 37 % en Espagne et 44 % en France. Les livraisons à domicile sont très bien implantées en Asie, avec 20 % des consommateurs qui commandent des repas au moins une fois par semaine pour être livrés chez eux.

Kantar dresse un tableau contrasté de la pénétration selon le degré de développement du marché des livraisons à domicile. Ainsi, en Chine, le taux de pénétration s’avère équilibré entre les différentes tranches d’âge. En revanche, dans l’Hexagone, ce service est plus sollicité par les moins de 24 ans avec une pénétration supérieure de 27 % à celle des plus de 35 ans. De même, en Asie, 80 % des consommateurs ont recours à des agrégateurs alors qu’en Europe, ce pourcentage est deux fois moins élevé. En effet, les Français préfèrent toujours commander par téléphone, tandis que les Espagnols et les Britanniques privilégient les sites web ou les applications de restaurants. De quoi donner des pistes sur les segments à cibler afin de relancer la croissance dans le secteur…

(1) en snacking et boissons non alcoolisés.
(2) Chine, France, Espagne, Corée du Sud, Thaïlande, Royaume-Uni et Vietnam.
(3) Pour le total des pays étudiés : Chine, France, Espagne, Corée du Sud, Thaïlande, Royaume-Uni, Vietnam, Mexique, Indonésie, Brésil, Portugal.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Les Marchés.

Les plus lus

Les Français fondus de fromages à cuire
Les fromages à fondre, comme la raclette et la tartiflette sont de plus en plus populaires. Gages de gourmandise et de réconfort…
 © Ipsos
Fracture de la consommation entre Paris et le reste du pays

Selon le baromètre shopper 2020 de Ipsos, une forte fracture de consommation se dessine entre Paris et le reste du pays…

L'UE exporte plus de 100 000 t de fromage à pizza. © marckbass8 sur Pixabay
La pizza, marché clé pour le fromage
Un quart du fromage fabriqué dans le monde ira garnir une pizza. Même si ce marché reste en croissance, il est confronté à une…
Viande bio : 7 Français sur 10 en consomment parfois

96 % des Français consomment de la viande, dont 85 % au moins un fois par semaine. Parmi eux, 72 % consomment au moins…

Le logo bio, le plus célèbre logo d'Europe

Selon la commission européenne, le logo « agriculture biologique » serait le plus reconnu par les Européens. L’…

Les résolutions des Français pour l'environnement n’ont quasi pas changé avec la crise sanitaire. © Alexas_Fotos de Pixabay
Le mieux-manger survivra-t-il à la crise  ?
La Covid-19 ne semble pas avoir atténué les résolutions des Français de manger des produits sains et respectueux de l’…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio