Aller au contenu principal
Font Size

Lait
La hausse de la collecte menacée par le Covid-19

Malgré le recul du cheptel laitier, la collecte européenne devrait légèrement progresser en 2020. En face, ralentie par la pandémie de coronavirus, la demande internationale pourrait être plus modérée.

Croissance de la collecte laitière en France

Relancée lors du second semestre 2019, la collecte française a été en hausse en février pour le 7e mois consécutif (+1,5 %/2019) d’après les sondages hebdomadaires de FranceAgriMer. Les effectifs de génisses pour le renouvellement étant assez faibles, le cheptel laitier pourrait continuer de reculer en 2020. Cependant, les éleveurs pourraient, comme en 2019, mobiliser les réserves de productivité de leur troupeau, de sorte que la collecte française devrait se maintenir à environ 24 milliards de litres selon les prévisions de l’Idele.

Croissance modérée en Europe

Comme en France, la collecte allemande s’affiche aussi en hausse depuis le début de l’année. En semaine 9, elle dépassait même de 1,7 % son niveau de 2019 selon Zentrale Milchmarkt Berichterstattung (ZMB). La baisse du cheptel allemand devrait néanmoins se poursuivre et la production sur l’année 2020 devrait tout au plus se maintenir. Aux Pays-Bas, le cheptel pourrait se stabiliser et permettre une relance de la collecte, tout comme au Royaume-Uni. En Irlande et en Pologne, la production devrait demeurer dynamique. Le cheptel de l’UE à 27 et du Royaume-Uni devrait ainsi reculer de 1,2 à 1,3 % pour atteindre 22,35 millions de vaches fin 2020. La production laitière devrait de son côté progresser entre 0,5 et 1 %.

Ces prévisions pourraient cependant évoluer avec la progression du Covid-19 en Europe. Plus globalement, les effets de la crise sanitaire sur l’économie mondiale seront décisifs puisque la solvabilité de grands importateurs, comme les pays producteurs de pétrole, pourrait se retrouver fragilisée. L’évolution de la collecte dépendra donc de la conjoncture des marchés laitiers et des signaux de prix et de volumes envoyés par les collecteurs.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

 © Tel: 06 07 33 72 57
Vers un recul de 4 % des échanges mondiaux en 2020

Dans son dernier rapport sur les perspectives alimentaires, la FAO prévoit une baisse des échanges commerciaux de…

 © Stephane Leitenberger
Beurre : un marché un peu plus serein

La cotation Atla du beurre cube sur le marché sport fait preuve de stabilité depuis fin mai. « Le marché du beurre a…

En 2018, la moitié des produits laitiers bios achetés étaient des produits sous MDD, selon le panel Kantar © F. Thery
Lait bio : une troisième vague de conversion sous contrôle
Avec une croissance à deux chiffres, la production de lait bio s’est envolée ces dernières années. Cet afflux de lait, bien…
Les fromages AOP d’Auvergne misent sur la saison estivale et sur la réouverture des restaurants pour retrouver une consommation d’avant crise. © CIF
« Notre objectif : retrouver des chiffres d’avant-crise »
Les fromages AOP d’Auvergne ont souffert pendant la pandémie de coronavirus. Confrontées à l’effondrement de la demande, les…
Lait : la croissance de la production mondiale ralentie

La collecte cumulée des grands bassins laitiers exportateurs a poursuivi sa croissance en avril, mais à un rythme moins…

Produits laitiers : l’UE bien présente à l’export

Après avoir ralenti en mars, les échanges internationaux de produits laitiers ont retrouvé un certain dynamisme en avril…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 58,7€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio