Aller au contenu principal

La crise sanitaire fait évoluer la consommation de poisson  

 © VP
© VP

La pandémie a complètement bouleversé les habitudes de consommation de produits la mer. La restauration était traditionnellement un endroit privilégié pour manger poissons et crustacés, mais avec la fermeture des restaurants qui s’éternise, et alors que les produits de la mer sont régulièrement mis en avant comme « bons pour la santé », les Français en achètent davantage. Les achats des ménages de poissons frais pour leur consommation a domicile ont bondi de 2,1 % en cumul sur les 11 premiers mois de 2020, selon les données de FranceAgriMer-Kantar, avec notamment des explosions en saumon (+24,7 %) et thon (+16 %). En poissons surgelés, la hausse atteint 14 % sur neuf mois, et 16,8 % pour les crustacés surgelés. Certains Français sont limités par un manque de savoir-faire pour cuisiner les produits de la mer, mais ils se sont orientés vers des solutions simples : les achats de plats préparés ont bondi de 10,6 % sur neuf mois pour les surgelés et de 5,3 % pour les frais sur onze mois. Des habitudes que les Français pourraient garder à moyen terme. Ce phénomène n’est pas français. Ainsi, selon les données d’Iri, aux États-Unis, les ventes de produits de la mer surgelés ont dépassé de 26 % leur niveau d’un an plus tôt en décembre et la hausse était de 25 % pour le frais. En 2017, les Américains avaient dépensé près de 70 milliards de dollars en produits de la mer dans la restauration, contre 32,5 milliards dans la vente au détail pour la consommation à domicile.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Les Marchés.

Les plus lus

 © Wikipedia
2020, mauvaise année pour la conchyliculture normande

La France assure la quasi-totalité de la production européenne d’huîtres creuses. De la Manche à la Méditerranée, la…

 © Michael Gaida sur Pixabay
Le transport vers la Chine sous pression

Les échanges restent compliqués avec la Chine en ce qui concerne les denrées périssables, notamment les produits de la…

 © Jürgen Sieber de Pixabay
Saumon : la Norvège exporte beaucoup mais à bas prix

À environ 45 couronnes norvégiennes fin janvier, l’index Nasdaq du saumon norvégien se situe à un niveau très bas, jamais…

 © Free Photos de Pixabay
Pêche : améliorer la logistique post-pandémie

Dans un récent rapport, la FAO réfléchi à l’évolution des filières pêches et aquaculture après la pandémie. Alors que les…

Poissons : la hausse des achats ne compense pas la fermeture de la restauration

La fermeture des restaurants a des conséquences très négatives sur les cours des poissons fins dont ce secteur est un…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio