Aller au contenu principal

Jeremy Burks, vice-président senior de Roquette : « S’adapter à la diversité de la gastronomie végétale »

Jeremy Burks, Executive Vice President at Roquette : "Adapting to the diversity of plant-based market; a transition to the new gastronomy." English version available below :

Jeremy Burks, vice-président senior, chargé des protéines végétales à  Roquette.
Jeremy Burks, vice-président senior, chargé des protéines végétales à Roquette.
© Roquette

« Participer à la transition vers une nouvelle gastronomie végétale est stimulant ; tout est nouveau, différent et doit être créé ! Si ces dernières années ont été marquées par le dynamisme du marché des alternatives à la viande et du lait, on tend désormais à proposer un équivalent végétal à chaque aliment d’origine animale. Le marché se fragmente, ce qui laisse entrevoir de belles opportunités, mais aussi d’importants défis techniques ! Cela nécessitera des investissements importants dans la recherche pour développer des produits que les consommateurs accepteront de goûter et qu’ils apprécieront, car il faut fidéliser la clientèle sur le long terme, tout en restant abordable. On veut augmenter nos capacités de production pour assurer une large disponibilité d’ingrédients et obtenir une économie d’échelle. Avec plus d’un demi-milliard d’euros d’investissement entre 2015 et 2020 en France et au Canada, Roquette a consolidé sa place de leader, notamment sur le marché du pois et compte continuer sur cette lancée. Le pois offre de belles perspectives de croissance grâce à ses propriétés fonctionnelles polyvalentes qui permettent son utilisation dans un éventail d’applications. Nous comptons lancer de nouvelles gammes assez rapidement sur d’autres protéines végétales, et sur le long terme, pourquoi pas explorer d’autres sphères du monde des alternatives à la viande. »


English Version :

Jeremy Burks, Executive Vice President at Roquette : "Adapting to the diversity of plant-based market ; a transition to the new gastronomy"

"Participating in the transition to a new plant-based gastronomy is exciting; everything is new, different and must be created! In recent years the market for alternatives to meat and milk has been growing rapidly but the new trend now is to offer a plant-based equivalent to each animal product. The fragmentation of the different segments are all appearing, which suggests fantastic opportunities, but also significant technical challenges! This will require a lot of investments in research to develop products that consumers will want to try and also enjoy, because you need to build long-term customer loyalty, while remaining affordable. We want to increase our production capacities to ensure wide availability of our ingredients and achieve economies of scale. With a massive investment, largely exceeding the original half a billion euros over a period of five years (2015-2020), in France and Canada, Roquette has consolidated its leading position, particularly in the pea market and intends to continue this momentum. Pea offers good growth prospects thanks to its versatile functional properties that allow its use in a range of applications. We intend to launch new botanical sources of proteins fairly soon, and in the long run, why not explore other spaces of the global meat alternative food ecosystem "

 

Retrouvez l'ensemble du dossier : Les personnalités qui feront l'alimentation de demain 
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Les Marchés.

Les plus lus

Les prix des gros bovins dépassent un nouveau seuil symbolique
Le prix moyen pondéré des gros bovins entrée abattoir a dépassé la barre historique des 5 €/kg en semaine 18. Du jamais vu. Les…
Pénurie alimentaire : quel est le manque à gagner des ruptures en magasin ?
Les ruptures en magasin se multiplient pour diverses raisons et le manque à gagner a atteint 851 millions d'euros sur les trois…
Ruptures et pénuries se multiplient dans les grandes surfaces
Pénuries alimentaires en rayon : quels produits, pourquoi, jusqu’à quand ?
Huile de tournesol, poulet mais aussi poisson pané, plusieurs produits manquent en rayon, pour quatre types de raisons parfois…
Six acteurs de la bio s'associent pour créer une usine de floconnage 100% bio
Les coopératives Cocebi, Biocer, Probiolor, les entreprises Favrichon, Cereco et le distributeur Biocoop se sont associés pour…
Les prix de la bavette et du rumsteck UE à des records à Rungis
Les approvisionnements sont compliqués en viande bovine pour les grossistes, faute d’offre, et l’importation n’apporte pas…
Lait bio : Collecte en hausse et consommation en baisse, la crise se précise
Dans un contexte inflationniste, les ménages s’éloignent du bio et la consommation chute. Dans le même temps, la collecte de lait…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio