Aller au contenu principal

International
Guerre Russie-Ukraine : le poulet ukrainien ne s’exporte plus

Frappées de plein fouet par la guerre, les usines ukrainiennes de la société de volaille MHP, est incapable d'approvisionner le marché de l'export. Elle s'efforce d'assurer tant bien que mal la sécurité alimentaire nationale.

© MHP

Frappé par la guerre en Ukraine, le groupe Mironivsky Hliboproduct (MHP), l'un des plus grands producteurs de volaille d'Europe, est désormais incapable d'approvisionner les marchés d'exportation avec les produits de ses usines ukrainiennes en raison des attaques continues des troupes russes dans le pays. L'ordre de recrutement émis par le président Zelensky pour mobiliser les hommes âgés de 18 à 60 ans afin de combattre l’armée russe devrait créer un énorme manque de main d’œuvre dans la chaîne d'approvisionnement alimentaire ukrainienne. Une situation exacerbée par l’exode des Ukrainiens qui se pressent pour quitter le pays en guerre. A noter que la société est également présente sur le marché de l'UE et dans d'autres pays de la région, où elle détient l'unité de transformation de Ptuj Perutnina en Slovaquie et des unités de production de volaille en Serbie.

Assurer la sécurité alimentaire de l'Ukraine

Dans une récente déclaration, relayée par Euromeat, la société a promis des livraisons gratuites aux forces armées ukrainiennes, aux hôpitaux et aux communautés confrontées à des conditions difficiles. MHP couvre près de la moitié de la consommation de volaille sur le marché ukrainien et a affirmé être prête à déplacer ses sites de production, si nécessaire, afin de poursuivre la production et les livraisons sur le marché national. Elle a déclaré que la sécurité de ses travailleurs était sa priorité et que la sécurité alimentaire de l'Ukraine était aussi vital. Si nécessaire, elle assurera la relocalisation des travailleurs dans des zones sûres et leur fournira un soutien financier.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Les Marchés.

Les plus lus

Les abattages de vaches reculent depuis 2016.
(Mis à jour) Les cotations Gros Bovins Entrée Abattoir évoluent
Un arrêté visant à faire évoluer les cotations des Gros Bovins Entrée Abattoir vient d’être publié au JORF.
Inflation-Egalim 2 : les 4 enseignements principaux du rapport du Sénat
Dans un rapport publié le 19 juillet, la commission des Affaires économiques du Sénat n’a pas constaté de « phénomène massif de…
[Guerre Ukraine Russie] Quels pays limitent leurs exportations agricoles ?
Plusieurs pays ont mis en place des embargos temporaires sur l’exportation de certains produits agricole dans un contexte de…
La FNSEA appelle la distribution à augmenter le prix du lait
Sur Franceinfo, Christiane Lambert a appelé la distribution à augmenter les prix du lait. Elle a aussi rappelé que la sécheresse…
Preview image for the video "Bienvenue chez Le Gaulois".
Pourquoi L214 s’attaque de nouveau à la marque Le Gaulois de LDC
L’association antispéciste s’attaque de nouveau au groupe LDC pour l’inciter à signer le European Chicken Commitment.
SVA Jean Rozé arrête l’abattage rituel
Depuis le 1er juillet, la filiale d’Agromousquetaires SVA Jean Rozé a arrêté les abattages rituels, qui concernaient…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio