Aller au contenu principal

Consommation : les seniors font de la résistance

Les seniors effectuent la moitié des dépenses de grande consommation en France, et constituent une cible sous-exploitée selon Kantar.

Les Seniors sont des consommateurs à qui parler
© Kantar

Près de 45 % des foyers Français comportent au moins un senior (+ de 55 ans), selon Kantar. 28 % des ménages comprennent un Baby-boomer (né entre 1945 et 1965) et 15 % un de leurs aînés (+de 70 ans). Ces deux tranches d’âges consomment des PGC-FLS (produits de grande consommation et frais libre-service) en rapport avec leur effectif (28 % des dépenses pour les Baby-boomers et 15 % pour leurs aînés) mais sont surreprésentés dans les dépenses en produits frais traditionnels avec 33 % des dépenses faites par les boomers et 24 % par leurs aînés.

Des gros acheteurs de produits frais

Au total, ils comptent pour 57,1 % des dépenses en produits frais traditionnels. Aimant cuisiner, ces générations sont adeptes de produits bruts (viande, fruits et légumes, produits de la mer) et de crémerie. Malgré l’allégement des restrictions sanitaires, ils sont « les seuls à continuer de développer leurs dépenses en produits de consommation courante ».

Des consommateurs responsables

Selon Kantar, l’envie de consommer responsable est plus marquée auprès des Seniors. 25 % de leurs dépenses se font sur ce segment (bio, local, équitable, environnement…) contre 10 % pour le reste de la population. Ils privilégient le local et l’équitable. Les seniors ont en effet plus de marges dans leurs dépenses que les plus jeunes. Chez les 55 ans et +, on compte seulement 6,3 % de foyers modestes contre 15 % en moyenne au sein de la population et 24 % chez les Millenials.

En France en 2060, 1 personne sur 3 aura plus de 60 ans, soit 10 millions de personnes de plus qu'en 2007 selon les projections de l'INSEE.

Kantar alerte néanmoins, « ils font très attention à leur budget et ne sont pas spécialement prêts à mettre le prix, sauf sur le local et l’équitable ». Peu impulsive dans ses courses, clientèle d’habitude, les seniors sont néanmoins très influençables par les médias et les bad buzz dans les canaux traditionnels.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Les Marchés.

Les plus lus

Les prix des gros bovins dépassent un nouveau seuil symbolique
Le prix moyen pondéré des gros bovins entrée abattoir a dépassé la barre historique des 5 €/kg en semaine 18. Du jamais vu. Les…
Pénurie alimentaire : quel est le manque à gagner des ruptures en magasin ?
Les ruptures en magasin se multiplient pour diverses raisons et le manque à gagner a atteint 851 millions d'euros sur les trois…
Ruptures et pénuries se multiplient dans les grandes surfaces
Pénuries alimentaires en rayon : quels produits, pourquoi, jusqu’à quand ?
Huile de tournesol, poulet mais aussi poisson pané, plusieurs produits manquent en rayon, pour quatre types de raisons parfois…
Six acteurs de la bio s'associent pour créer une usine de floconnage 100% bio
Les coopératives Cocebi, Biocer, Probiolor, les entreprises Favrichon, Cereco et le distributeur Biocoop se sont associés pour…
Les prix de la bavette et du rumsteck UE à des records à Rungis
Les approvisionnements sont compliqués en viande bovine pour les grossistes, faute d’offre, et l’importation n’apporte pas…
Lait bio : Collecte en hausse et consommation en baisse, la crise se précise
Dans un contexte inflationniste, les ménages s’éloignent du bio et la consommation chute. Dans le même temps, la collecte de lait…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio