Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitterLinkedin

Commerce équitable : « distinguer le vrai du faux »

Christophe Eberhart, fondateur d'Ethiquable. © DR
Christophe Eberhart, fondateur d'Ethiquable.
© DR

Les Marchés Hebdo : L’association SPP Global s’inquiète des prix payés aux petits producteurs bios et appelle les entreprises à agir. Qu’en pensez-vous ?

Christophe Eberhart : Leurs propos sont pertinents. Les cours mondiaux sont bas et les prix du marché ont beaucoup baissé depuis maintenant trois ans. Il y a beaucoup de concurrence et une forte pression sur les prix qui sont tirés à la baisse. Dans ce contexte, il est difficile pour les labels de commerce équitable de revaloriser les prix et SPP Global a aujourd’hui du mal à convaincre largement. Beaucoup d’acteurs vont aussi vers des labels de développement durable moins-disants, qui ont peu d’exigences sur le prix. Or, si le commerce équitable veut avoir du sens, il faut permettre aux producteurs de vivre décemment. Tous les labels et initiatives privées ne se valent pas : le consommateur doit distinguer le vrai du faux.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

 © DR
Danone propose de devenir une « entreprise à mission »

La multinationale française Danone proposera le 26 juin à l’assemblée générale de ses actionnaires de devenir une « …

Restauration
500 avis sur la restauration commerciale

L’expert Food Service Vision a interrogé avec B3TSI 500 consommateurs à la fin avril sur leurs prochaines retrouvailles…

Lionel Wolberg
Organic Alliance carbure pendant la crise
Le grossiste de produits biologiques affiche des ventes en hausse de 25 % depuis le début de la crise sanitaire, et le digital a…
 © DR
Bonneterre développe une filière avoine bio française
Grâce à son partenariat avec Cocebi Bourgogne, Bonneterre a développé une filière avoine bio en France, l’occasion d’enrichir sa…
Recul des ventes d’Eckes-Granini en 2019

Après une hausse du chiffre d’affaires à 985 millions d’euros en 2018, leader européen des jus de fruits ambiants, a vu…

Face à l’effondrement des ventes, le champagne va limiter ses rendements

Le bureau exécutif du Comité Champagne, qui regroupe vignerons et négociants, a annoncé hier la « probable baisse » du…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 58,7€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio