Aller au contenu principal

Cheval : des abattages divisés par six en dix ans

Les abattages de chevaux sont en net recul en France. Pourtant, la filière française se structure pour lutter contre les importations de viande chevaline. 

cheval de trait
Les abattages d'équidés ont été divisés par 6 en 10 ans
© Réussir

Les abattages d’équidés ont été divisés par six en France en l’espace d’une décennie (2013-2023), selon MAA-Agreste. 

Lire aussi : Viande de cheval : structurer une filière pour contrer l’importation

La consommation de viande de cheval en repli 

Si les premières baisses constatées au début de la décennie sont à relier à un changement de réglementation, l'érosion des années suivantes est due au recul de la consommation. Elle régresse depuis 2013. C'est toujours sensible récemment : on comptait 5,2 % foyers acheteurs en 2023, contre 6,9 % en 2022. À noter, la consommation baisse en 2023, mais tend à se stabiliser depuis 2020. 

Les prix de la viande de cheval en hausse 

Les prix d’achat ont moins progressé en viande équine (+0,9%) sur un an pour une moyenne de 6,8 % pour l’ensemble des viandes. Cependant, le prix moyen d’achat de la viande chevaline est plus élevé, comparé aux autres viandes. Alors qu’il faut débourser 8,69 €/kg en moyenne pour un kilo de viande de porc, il faut compter 19,77 €/kg pour la viande de cheval.

Le commerce extérieur de viande de cheval se stabilise

Les importations et les exportations françaises tendent à se stabiliser. Nos achats sur le marché mondial ont baissé de 5,35% en 2023, comparés à 2022. Cependant, ce sont de petits volumes qui sont échangés. Nos importations sont passées de 7 086 tonnes en 2022 à 6 707 tonnes en 2023. Elles sont en hausse depuis l’Uruguay, notre principal fournisseur. 

Lire aussi : Filière viande chevaline française : un premier test encourageant

Même tendance pour les exportations, on constate une hausse de 4,33 %. Dans le détail, nous sommes passés de 2 402 à 2 506 tonnes vendues. L’Italie, la Belgique et la Suisse sont nos principaux clients à l’export. 

Les plus lus

Audition du pdg du groupe Bigard sur les raisons de la perte de souveraineté alimentaire de la France
Décapitalisation, Egalim, crise des abattoirs, tensions avec la GMS, Jean-Paul Bigard s’explique face aux députés

Le président-directeur général du Groupe Bigard a répondu pendant 2hoo aux questions des députés sur la souveraineté…

Emmanuel Besnier, PDG de Lactalis, devant trois députés de la commission d'enquête sur la perte de souveraineté alimentaire, le 6 juin 2024
Lactalis : « On est la cible de beaucoup d’attaques en tant qu’entreprise qui réussit », déplore Emmanuel Besnier

Le président-directeur général du Groupe Lactalis a répondu pendant 2h00 aux questions des députés lors d’une audition à…

camion de transport de bétail
Bovins : qui a profité de la réouverture du marché turc ?

Pour limiter la décapitalisation, le gouvernement turc a ouvert les importations d’animaux vifs et de viande bovine en 2023.…

carte de la vienne
Agneau : Bigard reprend l'abattoir Sodem du Vigeant

Jean-Paul Bigard a annoncé l'acquisition du premier abattoir d'agneaux de France. 

graines de soja
Alimentation animale : pourquoi les prix du soja pourraient flamber fin 2024

Si le règlement européen sur la non déforestation importée (RDUE) est clair quant à ses objectifs, le manque de précision sur…

Volaille : comment la Croatie est devenue le nouveau terrain de jeu des industriels ukrainiens pour multiplier leurs productions

La Croatie semble devenir le nouveau terrain de jeu pour les entreprises ukrainiennes de volaille. De quoi…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio