Aller au contenu principal

Des fermetures de sites sont envisagées
Cartel des jambons : la Cooperl clame son innocence

 © F. J.
© F. J.

« Le document qui nous condamne est un faux », lance Emmanuel Commault, directeur général de Cooperl Arc Atlantique, à l’occasion d’une conférence de presse le 20 octobre 2020. L’autorité de la concurrence avait prononcé une sanction de 35 millions d’euros à l’encontre de la coopérative porcine le 16 juillet dernier pour sa participation au cartel du jambon, des faits d'entente datant de la période entre juillet 2010 et juin 2012. La société, qui s’attend à une demande de règlement de l’amende d’ici ces prochains jours, a préparé un plan de restructuration qui sera finalisé d’ici quelques semaines. Celui-ci inclut une « fermeture de plusieurs usines, un gel des recrutements, des investissements et une diminution significative des salaires », précise Emmanuel Commault. La Cooperl avait porté plainte en 2018 contre Campofrio, qui avait demandé la clémence de l’autorité de la concurrence, pour usage de faux, dénonciation calomnieuse et escroquerie au jugement. La société a fait appel et s’apprête à saisir le premier Président de la cour d’appel de Paris en demandant un sursis de l’exécution. Selon la coopérative, sa condamnation repose sur de fausses notes issues du carnet de l’ancien directeur commercial d’Aoste, filiale de Campofrio. « C’est une question de survie du groupe en tant que coopérative », insiste Emmanuel Commault. « Il s’agit là d’un détournement d’une procédure de clémence. L’autorité de la concurrence a été instrumentalisée », défend Me Frédéric Bélot, avocat du cabinet Bélot Malan et associés.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Les Marchés.

Les plus lus

Pourquoi les prix records des bovins ne sont pas encore suffisants pour les éleveurs allaitants
Malgré des prix des gros bovins à des niveaux jamais vus, l’amont de la filière bovine fait toujours face à des difficultés…
cotation Atla du beurre cube (€/t)
En ingrédients laitiers, les approvisionnements vont être compliqués à la rentrée
Avec la collecte laitière qui reste en retrait, les fabrications de produits laitiers industriels pourraient bien être…
Bio : la Cour des Comptes entre dans le débat sur la HVE
Le rapport sur le soutien à l’agriculture biologique de la Cour des Comptes juge la politique menée insuffisante, tant au niveau…
Le lait conventionnel mieux payé que le bio en avril
Le lait conventionnel a été payé 5 €/1000 litres de plus que le bio en avril, selon Agreste.
Avec l’arrêt de Matines, la filière œuf dans l’incertitude
Matines a annoncé jeudi l’arrêt programmé de ses activités, seul un site fait l’objet d’une procédure de reprise pour l’instant,…
vache canicule
[Canicule 2022] La collecte laitière va souffrir de la vague de chaleur
Alors que la production de lait de vache en France est déjà en repli cette année, l'épisode précoce de canicule ne va pas…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio