Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitterLinkedin

Canard : baisse de la production française

 © Cicar
© Cicar

En 2019, la production française de canard à rôtir a reculé suivant la tendance baissière de la production indigène brute de volaille de chair (-1,9 % à -33,7 milliers de téc sur un an). Selon FranceAgriMer, les abattages de canards à rôtir se sont repliés de 4,3 % ; ceux de canard gras ont accusé une baisse de 1 %. La filière canard de chair avait profité en 2018 de l’appel d’air créé par la baisse de production du magret suite aux épisodes de grippe aviaire de 2016. Si au 1er semestre 2019, les abattages de canard gras étaient supérieurs à ceux de 2018, la tendance s’est inversée au deuxième semestre avec des abattages en dessous de l’année précédente. Sur l’ensemble 2019, les abattages de canards gras sont restés 10 % sous leur niveau moyen des années d’avant crise (2013 à 2015). En 2019 la production de viande de canard a reculé de -2,4 % par rapport à 2018.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Volailles : croissance du parc de bâtiment d'élevage

Depuis 2010, le parc total de bâtiments d’élevage de volaille de chair ne cesse de croître, soit environ 0,6 % par an…

Poulet : le repli des envois vers les pays tiers se poursuit

Les échanges commerciaux sur le marché français de la viande de poulet ralentissent en 2020 indique FranceAgriMer dans…

 © Vyashini Chokupermal
[H5N8] Volailles : les envois de l’UE progresseraient de façon plus modérée en 2020

Si en 2019, les exportations européennes de viande de volailles ont connu une hausse de 6,7 % tirée par la forte demande…

 © CNPO
Œufs : le ralentissement des commandes se confirme

Calibré : Le ralentissement de la demande en grande distribution se confirmait en ce milieu de semaine,…

Œufs : le tassement de la demande se poursuit

Fin de semaine dernière, les avis divergeaient sur le marché des œufs calibrés : à la baisse pour les uns, stabilité…

 © CNPO
[Déconfinement] Œufs industrie : baisse dans un marché attentiste

Calibré : Si certains opérateurs se jugeaient toujours à l’équilibre, à l’échelle nationale, le…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 58,7€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio