Aller au contenu principal

Bruno Martel, Agrial : « Les marchés laitiers bio restent encore trop incertains »

Grâce à une baisse de sa production laitière biologique, la situation s’assainit à Eurial, branche lait d’Agrial. Dans un contexte d’incertitude, les conversions s’arrêtent et la coopérative n’incite pas à produire davantage.

Bruno Martel, président du conseil métier lait de vache biologique à Agrial.
Bruno Martel, président du conseil métier lait de vache biologique à Agrial.
© Agrial

Si en avril et mai 2022, 25 % du lait biologique produit pour Eurial a été déclassé en conventionnel, la situation s’est assainie depuis au sein de la coopérative. Désormais, seule une faible partie du lait produit en bio est déclassée pour être vendue en poudre de lait conventionnel. « Il s’agit là davantage d’une opportunité de marchés parce que les valorisations sont importantes sur les ingrédients conventionnels plutôt qu’un manque de débouchés en lait biologique », précise Bruno Martel, président du conseil métier lait de vache biologique à Agrial. Pour autant, après avoir accueilli les 28 dernières exploitations en conversion, Eurial, comme ses concurrents, met un frein aux conversions. Seuls les jeunes agriculteurs peuvent encore s’installer en bio. À fin août, la production de lait bio était en baisse de 7 %, à 128 millions de litres de lait au sein du groupe. « Pour la première fois, le prix du lait réalisé au-dessus de la référence du producteur était payé au prix du conventionnel depuis mars 2022. Et cela sera reconduit l’année prochaine, car les marchés laitiers restent encore trop incertains », note-t-il. Cette situation ne remet pourtant pas en cause les engagements des producteurs. Seuls 5 producteurs sur les 340 que compte la coopérative pour le lait de vache bio ont décidé de revenir en conventionnel. « Un chiffre à relativiser et signe souvent de manque de préparation, de problèmes techniques et/ou économiques. Avec les départs en retraite, les décisions de retour en arrière, etc., Agrial ne perd que 2 à 2,5 millions de litres par an, une proportion moins importante qu’en conventionnel », conclut-il.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Les Marchés.

Les plus lus

Les prix records des gros bovins ne compensent pas la flambée des coûts de production
Les prix records des gros bovins ne compensent pas la flambée des coûts de production
Le prix de revient des gros bovins a fortement progressé au premier semestre, dopé notamment par la hausse de l’énergie.
Energie : les industriels laitiers craignent pour la continuité de leurs activités
La Fédération nationale de l'industrie laitière (Fnil) appelle le gouvernement à mettre en place rapidement un bouclier tarifaire…
Cette infographie est initialement parue dans notre magazine mensuel de septembre
[Infographie] Pourquoi tant de pénuries alimentaires en 2022 ?
Certains rayons sont vides et les consommateurs craignent les pénuries de plusieurs produits alimentaires. Pour les magasins, les…
Protéines végétales : qui est Renaud Saisset, le nouveau PDG d’Accro
  Renaud Saisset remplace Thierry Maroye à la tête de NxtFood et de sa marque de produits alternatifs végétaux Accro.
Un incendie a ravagé un enterpot de fruits et légumes à Rungis le 25 septembre
Ce que l’on sait de l’incendie à Rungis
  Un incendie a ravagé un entrepôt de fruits à légumes à Rungis le 25 septembre, sans faire de victimes.
grippe aviaire Vendée mise à l'abri des volailles
Grippe aviaire : la Vendée met à l'abri ses volailles après la découverte d'oiseaux sauvages infectés
Après la découverte de deux cadavres d’oiseaux sauvages positifs à la grippe aviaire, le préfet de Vendée place le département en…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio