Aller au contenu principal

Brexit : des certificats sanitaires pour exporter au Royaume-Uni

Le Royaume-Uni a durci les règles pour les entreprises de l’Union européenne qui y exportent de la viande et des produits laitiers depuis le 31 janvier 2024.  

© Rocco Dipoppa

Les entreprises qui exportent de la viande et des produits laitiers doivent obligatoirement présenter des certificats sanitaires pour exporter vers le Royaume-Uni. Celles qui exportent des produits végétaux, des certificats phytosanitaires. Des contrôles physiques ont aussi été mis en place. Ces mesures, initialement prévues pour avril 2021 et retardées à de nombreuses reprises, ont finalement été mises en place mercredi 31 janvier 2024. “Les délais ont été rapidement révisés en raison du manque de préparation à la frontière. Par la suite, le risque d’une hausse des prix à un moment où les consommateurs britanniques étaient déjà confrontés à une hausse rapide des prix des denrées alimentaires a été un facteur de retards répétés”, explique AHDB. 

Lire aussi : Brexit : 3 ans après, parcours d’obstacle pour les produits frais Français   

Quatre mois de “rodage” 

“Il est entendu que la période de janvier à avril 2024 sera utilisée comme une période de « rodage », avec des avertissements et des conseils donnés plutôt que des marchandises refusées. Cependant, le mois d’avril verra l’introduction de contrôles physiques et un durcissement des règles”, ajoute AHDB. Cette période plus souple s’explique en raison des possibles perturbations, retards, coûts supplémentaires pour les entreprises.  

Lire aussi : Brexit : quels produits animaux sont catégorisés à risque élevé ?

Satisfactions chez les producteurs britanniques 

Outre-Manche les mesures sont plutôt bien accueillies par les producteurs laitiers et de viandes britanniques. Ils y voient une règle d’égalité. Pourtant il n’est pas dit que les produits britanniques soient plus compétitifs sur le marché britannique. “Le manque de capacité dans le secteur de la transformation de la viande et des produits laitiers peut également limiter les possibilités de remplacer les importations”, nuance AHDB. 

Lire aussi : L’export britannique rétabli de la Covid mais pas encore du Brexit

Appliquer les règles de l’OMC 

Au-delà d’assurer la biosécurité aux frontières, il est également question de réglementations commerciales. “ Les règles de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) exigent que les États membres appliquent des règles cohérentes avec leurs partenaires commerciaux à la frontière. Les exportateurs de l’UE ne devraient pas bénéficier d’un avantage injuste par rapport à d’autres partenaires commerciaux, qui sont déjà soumis à des contrôles aux frontières”, indique AHDB. 

Les plus lus

Audition du pdg du groupe Bigard sur les raisons de la perte de souveraineté alimentaire de la France
Décapitalisation, Egalim, crise des abattoirs, tensions avec la GMS, Jean-Paul Bigard s’explique face aux députés

Le président-directeur général du Groupe Bigard a répondu pendant 2hoo aux questions des députés sur la souveraineté…

Emmanuel Besnier, PDG de Lactalis, devant trois députés de la commission d'enquête sur la perte de souveraineté alimentaire, le 6 juin 2024
Lactalis : « On est la cible de beaucoup d’attaques en tant qu’entreprise qui réussit », déplore Emmanuel Besnier

Le président-directeur général du Groupe Lactalis a répondu pendant 2h00 aux questions des députés lors d’une audition à…

camion de transport de bétail
Bovins : qui a profité de la réouverture du marché turc ?

Pour limiter la décapitalisation, le gouvernement turc a ouvert les importations d’animaux vifs et de viande bovine en 2023.…

carte de la vienne
Agneau : Bigard reprend l'abattoir Sodem du Vigeant

Jean-Paul Bigard a annoncé l'acquisition du premier abattoir d'agneaux de France. 

commercialisation de carcasses d'agneau Halal origine Royaume-Uni
RN, Nouveau Front populaire : que disent-ils sur l'abattage rituel

Le RN ne cache pas sa volonté d’interdire les produits halal et casher tandis qu’à gauche, il est évoqué des discussions avec…

graines de soja
Alimentation animale : pourquoi les prix du soja pourraient flamber fin 2024

Si le règlement européen sur la non déforestation importée (RDUE) est clair quant à ses objectifs, le manque de précision sur…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio