Aller au contenu principal

Bretagne Viande Bio à l’heure des choix

La coopérative a enregistré un chiffre d’affaires en hausse de 15 % sur un an et envisage d’investir dans la transformation.

Ses cahiers des charges sont déjà plus restrictifs que le socle de base (pas de caillebotis et 50 % d’autonomie alimentaire pour les ateliers porcins par exemple).
© Fr. J.

Bretagne Viande Bio (BVB) se projette dans le futur, même si son activité actuelle le satisfait pleinement. En effet, la coopérative du Faouët (Morbihan) a vu, entre juin 2018 et juin 2019, son activité progresser de 15 % à 11 millions d’euros de chiffre d’affaires, avec douze salariés. La demande en viande bio stimule son activité de fournisseur de vifs (560 producteurs dont 350 éleveurs adhérents de porcs, bovins, veaux, agneaux, lapins) pour un réseau de bouchers traditionnels et de magasins spécialisés, notamment Biocoop (40 % de ses ventes totales), dont elle est sociétaire.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

 © auremar - stock.adobe.com
Le critère biologique des produits ne suffit plus
Avec la crise sanitaire, la transformation des habitudes de consommation s’accélère, marquée par un fort développement du…
Filières bios Carrefour
Carrefour signe six nouvelles filières bios françaises

Hier, sur le salon Natexpo à Lyon, le groupe Carrefour a signé trois accords de partenariat avec six coopératives…

Philippe Bramedie, président des Comptoirs de la bio
Les Comptoirs de la bio passent au numérique
L’enseigne spécialisée va lancer sa plateforme de vente en ligne dans toute la France afin de répondre aux attentes des…
Philippe Henry, président de l'Agence bio. © DR
« L’agriculture bio s’organise partout en France »
Tirée par la consommation, la production française en agriculture biologique progresse dans toutes les filières. Elle représente …
L'atelier de 450 m2 peut transformer jusqu'à 1,5 million de litres de lait. © DR
Altermonts, histoire d’un projet mûrement réfléchi
Neuf paysans se sont associés dans un projet de fromagerie bio au cœur des monts du Lyonnais. Mathieu Gloria, l’un d’entre eux,…
L’enseigne Bio c'Bon en redressement judiciaire

L'enseigne de distribution spécialisée Bio c'Bon, en difficulté financière et qui intéresse plusieurs acteurs du secteur…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 58,7€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio