Aller au contenu principal

Aux Min de Perpignan et Montpellier les prix sous tension

Malgré les incertitudes liées aux fermetures des marchés de plein vent, les marchés de gros du sud de la France restent très actifs et les flux sous tension.

La demande de la distribution en produits d'origine France est beaucoup plus importante ces dernières semaines. © Yann Kerveno
La demande de la distribution en produits d'origine France est beaucoup plus importante ces dernières semaines.
© Yann Kerveno

L’annonce de la fermeture des marchés de plein vent a provoqué une tempête au marché de gros de Perpignan. « Il n’est pas normal que la grande distribution puisse continuer de travailler et que les commerçants de plein vent, qui représentent la moitié de notre activité, ne puissent pas le faire alors que l’on prend probablement moins de risques en plein air que dans un supermarché », s’indignait alors Alain Figuères, président de l’Association des producteurs du marché de gros de la ville. Depuis, le préfet a signé des autorisations pour qu’une cinquantaine de marchés alimentaires puissent se tenir dans le département. Mais la routine n’est pas pour autant revenue. « C’est de la folie, les prix flambent sur l’origine France », témoigne Loïc Bruté, acheteur au marché de gros des producteurs de Montpellier. « Avant Pâques, les courgettes origine France étaient à 3,90 € kilogramme au stade grossiste ! » relève-t-il.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Les Marchés.

Les plus lus

 © Spreewaldhof
Andros croque le spécialiste allemand du cornichon Spreewaldhof

Via sa filiale allemande, Andros envisage de reprendre l’entreprise de transformation de fruits et légumes…

De gauche à droite : Alain Perrin, directeur général, et Serge Le Bartz, président, du groupe coopératif Eureden. © Eureden
Eureden affiche de fortes ambitions de croissance
Né officiellement le 1er janvier de la fusion des coopératives d’aucy et Triskalia, Eureden affiche ses ambitions :…
 © Innatis
Pommes : Unigrains aide Innatis à reprendre le Domaine des Coteaux

Le numéro deux français de la filière pommes, Innatis, annonce ce jour l’ouverture de son capital à Unigrains et son…

 © Pixabay
Fruits : le Comptoir Rhodanien acquiert la société Ville-Valnoix

Soutenu par Siparex et le Crédit agricole, le groupe Comptoir Rhodanien a annoncé hier l’acquisition de la société Ville…

 © Pixabay
Le confinement stimule les achats de pommes de terre

Les quantités de pommes de terre achetées par les ménages sur la période du 2 au 29 novembre 2020, par rapport à l’an…

Pour Shanon Ravat, responsable du marketing, et Marc Rauffet, PDG d'Innatis (présentant ici la dernière variété exclusive Zingy), les entreprises du groupe travaillent main dans la main. © Réussir FLD
Innatis s’étend aux fruits à noyaux avec le Domaine des coteaux
Le numéro 2 Français de la pomme, installé près d’Angers, acquiert une expertise et une offre importante en fruits à noyaux en se…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio