Aller au contenu principal

International
Agneau : comment la Nouvelle-Zélande compense la baisse de la demande chinoise

C’est l’heure du bilan de la mi-campagne pour la filière ovine en Nouvelle-Zélande. La baisse de la production limite les exportations du pays.

© Virginie Pinson

12,8 millions d’ovins ont été abattus en Nouvelle-Zélande sur la première partie de la campagne 2021/22 qui a débuté en octobre. Ce qui représente 256 000 tonnes de viande, résume Beef+Lamb NZ, soit 14 % de moins que l’an dernier. Près de 80 % de la viande ovine que produit la Nouvelle-Zélande est exporté. Sur les six premiers mois de la campagne, les exportations néo-zélandaises ont chuté de 14 % du faut de la baisse de la production.

Chute de la demande chinoise, compensée par la dynamique américaine

Après des années de croissance, les expéditions de viande ovine néo-zélandaise vers la Chine ont chuté de 26 % sur cette première moitié de campagne. En cause, les perturbations du trafic maritime et les confinements en Chine qui ont limité la demande. En revanche, les envois vers les États-Unis ont bondi de 15 % grâce à des taux de change avantageux et des ventes au détail toniques. Néanmoins les experts néo-zélandais se montrent prudents sur la tenue de la demande américaine à cause de l’inflation qui devrait peser sur les dépenses des ménages. 

Et vers l’Union européenne ?

Les envois de viande ovine de la Nouvelle-Zélande vers l’Union européenne ont bondi de 18 % dans un contexte de manque d’offre sur le marché communautaire. Ils ont en revanche reculé de 7 % vers le Royaume-Uni, suffisamment approvisionné.

Et sur la suite de la campagne ?

Les envois devraient se ressaisir sur la suite de la campagne, les exportations de viande de mouton ne devraient reculer que de 3,1 % et celles d’agneau de 1 %. En valeur, les exportations devraient augmenter de 13 % pour l’agneau et 10 % pour le mouton, grâce à la hausse des prix mondiaux.

Les plus lus

Audition du pdg du groupe Bigard sur les raisons de la perte de souveraineté alimentaire de la France
Décapitalisation, Egalim, crise des abattoirs, tensions avec la GMS, Jean-Paul Bigard s’explique face aux députés

Le président-directeur général du Groupe Bigard a répondu pendant 2hoo aux questions des députés sur la souveraineté…

Emmanuel Besnier, PDG de Lactalis, devant trois députés de la commission d'enquête sur la perte de souveraineté alimentaire, le 6 juin 2024
Lactalis : « On est la cible de beaucoup d’attaques en tant qu’entreprise qui réussit », déplore Emmanuel Besnier

Le président-directeur général du Groupe Lactalis a répondu pendant 2h00 aux questions des députés lors d’une audition à…

camion de transport de bétail
Bovins : qui a profité de la réouverture du marché turc ?

Pour limiter la décapitalisation, le gouvernement turc a ouvert les importations d’animaux vifs et de viande bovine en 2023.…

carte de la vienne
Agneau : Bigard reprend l'abattoir Sodem du Vigeant

Jean-Paul Bigard a annoncé l'acquisition du premier abattoir d'agneaux de France. 

commercialisation de carcasses d'agneau Halal origine Royaume-Uni
RN, Nouveau Front populaire : que disent-ils sur l'abattage rituel

Le RN ne cache pas sa volonté d’interdire les produits halal et casher tandis qu’à gauche, il est évoqué des discussions avec…

graines de soja
Alimentation animale : pourquoi les prix du soja pourraient flamber fin 2024

Si le règlement européen sur la non déforestation importée (RDUE) est clair quant à ses objectifs, le manque de précision sur…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio