Aller au contenu principal

7 chiffres sur le marché de la raclette, dont la saison débute

La raclette est le premier fromage à consommer chaud vendu en France.  Malgré une année 2022 compliquée, les opérateurs veulent renouer avec la croissance, multipliant les occasions de consommation et désaisonnaliser les ventes.

La raclette est plébiscitée par les jeunes et les CSP-
© D-vu

45 % des Français estiment que la saison de la raclette commence

Pour 45 % des Français, la saison de la raclette démarre dès la fin septembre. C’est l’enseignement d’une récente enquête menée par l’institut CSA pour Entremont 1. La saisonnalité est très forte sur ce fromage, avec des ventes qui se concentrent sur les mois d’octobre à février ; mais qui ont eu tendance à progresser sur septembre et sur mars entre 2021 et 2022, selon les données bilan de FranceAgriMer.

1 (Etude réalisée du 23 au 27 février 2023 auprès de 503 français âgés de 18 ans et plus Échantillon national représentatif constitué d’après la méthode des quotas)

99 % des jeunes consomment de la raclette

Les amateurs de ce fromage se rapprochent des acheteurs de fromages râpés, puisque les plus jeunes (18-34 ans) et les CSP- sont à la fois de plus gros consommateurs et plus réguliers, et ce en toutes saisons pour les 18-34 ans même si l’hiver reste prépondérant. 99 % des jeunes de 25-34 ans disent ainsi en consommer ne serait-ce qu’occasionnellement, contre 86 % des 65 ans et plus.

82 % des volumes vendus en GMS et EDMP

C’est une dynamique bien différente des fromages qui se consomment davantage sur un plateau, dont les adeptes se recrutent davantage chez les seniors et les CSP +. Illustration de cet engouement populaire, la raclette s’achète surtout dans la grande distribution (68 % des volumes) et les enseignes à dominante marque propre, EDMP comme Lidl (14 %) des volumes.

8 consommateurs sur 10 la mangent en famille

Populaire, plus de 9 Français sur 10 en consomment, elle est jugée adaptée à toute la famille (93 % des sondés), pratique et facile (94 %) et réconfortante (94 %). Si 8 consommateurs sur 10 mangent d’ailleurs la raclette en famille, la moitié la pratique entre amis et 4 sur 10 en solo ou duo. C’est d’ailleurs pour répondre à ces nouveaux modes de consommation en plus petits comités que les fabricants ont diversifié les grammages.

-5 % : baisse des volumes vendus en 2022

Les volumes de fromages à raclette vendus en France ont bondi de 20 % entre 2017 et 2022, mais se sont repliés en 2021 puis de nouveau en 2022 (-5,3 %). C’est que les confinements avaient été l’occasion de multiplier les soirées raclettes pour des Français privés de restaurant et cherchant du réconfort en famille ou dans un petit cercle d’amis. A l’inverse, l’inflation a pénalisé les ventes en volume en 2022. Les ventes en valeur n’ont reculé que de 1,2 %, les Français préservant leur budget mais rognant sur les volumes.

41 150 tonnes de mozzarella contre 38 470 de raclette

Signe des temps, et de la multiplication de l’usage en tant qu’ingrédient du fromage, l’écart s’est nettement creusé en 5 ans en faveur de la mozzarella, qui lui est largement passée devant en augmentant ses ventes de 47 %. En 2022, les données Kantar relayées par FranceAgriMer indiquent ainsi 41 150 tonnes vendues pour la mozzarella, contre 38 470 pour la raclette. Mais ces chiffres sont aussi la preuve du potentiel des fromages-ingrédients, peu explorés par les amateurs de raclette puisque les autres utilisations existent mais restent beaucoup plus marginales avec notamment à peine un quart de consommation en gratin ou en sandwich chaud. Si elle réussissait à s’affirmer dans les plats cuisinés maison, la raclette pourrait aussi se désaisonnaliser plus nettement, puisque les achats d’emmental sont moins fluctuants sur l’année.

10,41 €/kg, le prix moyen d’achat de la raclette en 2022

Avec un prix moyen d’achat estimé à 10,41 €/kg en 2022, la raclette joue presque à jeu égal avec la compétitive mozzarella (9,24 €/kg) pour s’imposer dans les gratins et pizzas. On constate que si la raclette est plébiscitée dans le Nord et l’Est, la Région parisienne et le Sud est sont en revanche surconsommateurs de mozzarella. Par contre la raclette reste loin devant sa principale concurrente du segment des fromages à consommer chaud, la tartiflette , qui ne pèse que pour 15 % des volumes de cette catégorie contre 67 % pour le leader.

 

Les plus lus

« Les agriculteurs ont reçu consigne d'aller dans la grande distribution », Michel-Edouard Leclerc

Le patron du mouvement E.Leclerc s’est expliqué ce 5 février au micro de France Inter.

camion de collecte de lait en laiteries
Lait : 4 raisons d’attendre une reprise de la collecte en 2024

Après avoir reculé en 2023, la collecte de lait de vache conventionnel en France pourrait se reprendre en 2024.

Viande : Où sont les abattoirs menacés de fermeture en France, et pourquoi ?

Une douzaine d’abattoirs ferment chaque année, et la tension se renforce entre décapitalisation et hausse des charges,…

Lait : pourquoi la France a perdu en compétitivité

La filière laitière française descend à la troisième place en termes de compétitivité parmi les grands producteurs de lait…

Emmanuel Macron, lors de sa visite du salon, discutant avec différents syndicalistes agricoles
Prix plancher des produits agricoles : 6 questions sur leur possibilité

Emmanuel Macron au salon de l'agriculture 2024 a annoncé la mise en place rapidement de prix planchers dans les filières…

un femme d'âge moyen pousse son caddie au supermarché, elle hésite
Les tendances de consommation alimentaires de 2024 en 5 points

Après une année 2023 plombée par l’inflation, que réserve la consommation alimentaire des Français en 2024 ? Nielsen a…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio