Aller au contenu principal

Verre : Verallia actionne 5 leviers de durabilité

Verallia France agit tous azimuts pour réduire l’empreinte environnementale des contenants alimentaires en verre. Cinq leviers de durabilité se distinguent.

La filiale française du verrier international Verallia, coté sur Euronext et bien portant, actionne des leviers industriels pour garantir la durabilité des bouteilles, bocaux et autres petits pots en verre. Elle épouse la « raison d’être » que le groupe mondial, leader européen du contenant alimentaire en verre, s’est définie en 2020 : « Réimaginer le verre pour construire un avenir durable. »

Verallia compte sept usines en France. L’une de ces usines, située en Rhône-Alpes, à Lagnieu, ne fabrique que des bocaux et des verrines. Il en sort annuellement 1 milliard de pots par an pour toute la France, dont l’usine de Nutella en Normandie.

1 Dynamique du groupe

À l’échelon international, Verallia se dispose aux accords de Paris en réduisant de 46 % les émissions de CO2 de ses 34 usines (scope 1) et de leur incidence électrique (scope 2) d’ici à 2030 par rapport à 2019, tout en maintenant la proportion des émissions périphériques (scope 3), comptant notamment les matières premières et les transports, à moins de 40 % de l’impact global. Verallia adhère aussi à Glass Futures, le récent « centre d’excellence mondial » au sein duquel les verriers du monde recherchent des solutions technologiques plus durables et économes, notamment par l’allègement des contenants en verre.

2 Précieux calcin

Le verre usagé collecté est transformé en une matière première : le calcin. Deux centres de traitement de la filiale de Verallia, Everglass, sont en France. On y sépare le matériau de couleur de l’incolore. Un des deux centres est en Nouvelle-Aquitaine, à Châteaubernard, près de Cognac, l’autre est dans les Hauts-de-France, à Rozet-Saint-Albin, entre Paris et Reims. Ces centres sont voisins d’usines. La reprise du verre collecté est organisée en France de telle sorte que les verriers ne se fassent pas concurrence. Le gros avantage du calcin est énergétique, selon Christine Gichuki, responsable communication et RSE France de Verallia : « Plus on introduit de calcin, moins la fusion du verre demande de chaleur. » Précisément : 10 points de plus dans la proportion de calcin réduit de 5 % l’émission de CO2 et de 2,5 % l’énergie nécessaire. L’objectif du groupe en incorporation est de 59 % de calcin en 2025.

3 Technologie moins consommatrice

« Une nouvelle technologie de fusion, entièrement électrique, permet de réduire drastiquement l’impact carbone du verre », annonce Christine Gichuki. Un nouveau four 100 % électrique arrive pour les conditionnements alimentaires à l’usine de Cognac. On estime que ce four réduira de 60 % l’impact de l’usine. La fusion 100 % électrique n’est appliquée qu’au verre incolore, qui inclut moins de calcin (verre recyclé) que le verre coloré. Pour le verre coloré, Verallia travaille sur un four hybride fonctionnant à 20 % au gaz. Un premier four hybride devrait être installé en Espagne. Il devrait réduire de 40 % l’impact CO2 d’une ligne de verre coloré.

4 Réemploi

Verallia France a pris une participation minoritaire en 2023 dans la start-up nantaise Bout’à Bout’, capable de piloter l’intégralité du cycle de réemploi des emballages alimentaires en verre. Le groupe apporte son expérience de l’Allemagne, où la consigne du verre n’a jamais disparu, et des boucles de réemploi des cafés, hôtels et restaurants (CHR) en France. « Le verre se prête parfaitement au réemploi », argumente Marie-Astrid Gossé, directrice marketing France. Elle se dit « convaincue qu’il y a plein de secteurs alimentaires où le réemploi du verre va se développer ». Elle souligne que le verre supporte des températures élevées, propres à la pasteurisation.

5 Logistique

Verallia réduit ses émissions de CO2 relatives au transport (18 % du scope 3) de différentes façons : biocarburant et gaz naturel pour véhicules (GNV), le rail en Italie, transport multimodal rail/route pour pré-acheminer les conteneurs au départ de l’Espagne, adhésion à l’initiative Fret 21 en France.

Les plus lus

« Les agriculteurs ont reçu consigne d'aller dans la grande distribution », Michel-Edouard Leclerc

Le patron du mouvement E.Leclerc s’est expliqué ce 5 février au micro de France Inter.

Viande : Où sont les abattoirs menacés de fermeture en France, et pourquoi ?

Une douzaine d’abattoirs ferment chaque année, et la tension se renforce entre décapitalisation et hausse des charges,…

Lait : pourquoi la France a perdu en compétitivité

La filière laitière française descend à la troisième place en termes de compétitivité parmi les grands producteurs de lait…

Emmanuel Macron, lors de sa visite du salon, discutant avec différents syndicalistes agricoles
Prix plancher des produits agricoles : 6 questions sur leur possibilité

Emmanuel Macron au salon de l'agriculture 2024 a annoncé la mise en place rapidement de prix planchers dans les filières…

un femme d'âge moyen pousse son caddie au supermarché, elle hésite
Les tendances de consommation alimentaires de 2024 en 5 points

Après une année 2023 plombée par l’inflation, que réserve la consommation alimentaire des Français en 2024 ? Nielsen a…

camion citerne de collecte dulait
Collecte laitière : les 5 chiffres à retenir de 2023

La collecte de lait de vache a reculé en France en 2023, tout comme les fabrications de produits laitiers.

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio