Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitterLinkedin

Ventes en hausse de 7,6% pour Ebro Foods mais bénéfice stable  

Le groupe agroalimentaire espagnol Ebro Foods, propriétaire de Panzani et Lustucru, a publié jeudi un bénéfice net en stagnation pour 2019, à 142 millions d'euros, alors que la société prévoyait d'engranger 159 millions. Ebro, qui avait annoncé fin octobre tabler sur une hausse de 12,4% de son bénéfice net pour l'exercice 2019, explique avoir pâti « d'éléments extraordinaires relatifs aux changements en cours dans le groupe ». Parmi ceux-ci figurent des dévaluations d'actifs, des coûts de restructuration, des dépenses d'investissement et des indemnisations. Le groupe explique aussi avoir dû utiliser dans ses calculs un taux d'imposition supérieur à celui de l'année précédente en raison « d'incertitudes » sur le montant du revenu imposable de l'entreprise dans certains pays où il opère. Le chiffre d'affaires a néanmoins augmenté de 7,6%, à 2,8 milliards d'euros, dépassant l'objectif fixé. La division riz, qui comprend la marque Taureau ailé, a vu ses ventes croître de 11% et son bénéfice de 7%, malgré le prix élevé de la matière première. La division pâtes, malgré une hausse des ventes (+3,6%), a en revanche vu son bénéfice reculer de près de 8%. Ebro souligne avoir réduit drastiquement les promotions sur les pâtes Panzani en France.  

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Lancement d’une application sur le degré de transformation des aliments

La start-up Siga, qui a levé 1 M€ d’euros de fonds en mars 2019, annonce le lancement de son application qui note les…

Réouverture des marchés dès le 11 mai : un guide pour les élus

La Fédération nationale des marchés de France, la Fédération Saveurs Commerce, la Fédération des fromagers de France et…

Catherine Chapalain, directrice générale de l'Ania. © DR
« Des entreprises sont en très grande difficulté », selon l’Ania
Si nombre d’usines agroalimentaires sont passées aux 3x8 et au travail le week-end pour nourrir les Français confinés durant la…
Guide à la reprise des IAA
Un guide pour préparer son entreprise agroalimentaire au déconfinement
L’Ania, La coopération agricole, les organisations employeurs de la filière volaille et cinq organisations syndicales de salariés…
Les transporteurs veulent intégrer un pied de facture Covid

Cinq organisations professionnelles de transporteurs (FNTR, OTRE, TLF et Unostra) ont réclamé hier au gouvernement dans…

Sial 2020
Comexposium « optimiste mais attentif » pour le Sial 2020

« Nous sommes optimistes mais aussi attentifs », confie Adeline Vancauwelaert, directrice du Sial Paris, aux…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 58,7€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio