Aller au contenu principal

Bovins
Vaches : baisse des abattages en août

Les abattages de vaches laitières chutent, ceux de vaches allaitantes s'effritent et ceux de mâles reculent en août.

Vaches
Les prix des vaches restent élevés
© VP

Seules 61 200 vaches laitières ont été abattues au mois d’août, rapporte Agreste. C'est 10,4 % de moins que l’an dernier. En cause, la baisse structurelle du cheptel laitier mais surtout une météo favorable cet été. Les pluies ont permis aux éleveurs de disposer de bonnes quantités de fourrage et il n’y a pas eu de sécheresse pour les pousser à réformer. Lors du même mois, ce sont 66 000 vaches allaitantes qui ont été abattues, un niveau en léger retrait sur un an (-0,9%). Les abattages de mâles reculaient de 3,5 %, (-1,2 % pour les mâles de 8 à 24 mois et –12,4 % pour ceux de plus de deux ans). C’est ce repli des disponibilités à l’abattage qui a participé à la hausse des cours des bovins dans leur ensemble et des vaches en particulier.      

Baisse de la production de viande 

En cumul depuis janvier, ce sont 0,6 % d’animaux en moins qui ont été abattus, pour une production de viande en retrait de 0,3 %. La production de viande issue des femelles laitières recule de 4,8 % tandis que celle de vaches allaitantes est stable (+0,1 %) et celle issue de génisse progresse de 0,8 %. La production française de viande issue des mâles progresse de 2,3 % portée par la hausse des abattages de jeunes bovins (+3,1 %).  

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Les Marchés.

Les plus lus

Avril confirme entrer en négociation exclusive avec Bigard pour la cession d'Abera et Porcgros
Comme nous l'annoncions dans notre dernier hebdomadaire, Bigard s'apprête à reprendre les sociétés Abera et Porcgros, propriétés…
Egalim 2 : pas de contractualisation avec les grossistes ni sur les marchés aux bestiaux
La loi Egalim 2 n’oblige pas les éleveurs à contractualiser sur marchés de bétail vif. Elle maintient aussi le régime commercial…
Infographie abattages français
[Infographie] La Bretagne, première région d'abattage en France

Cette infographie s'appuie sur les données 2020 d…

Nouvelle salve entre Inaporc et Cooperl sur le financement de l’équarrissage
L’interprofession du porc et la première coopérative porcine campent sur leurs positions respectives quant à la Cotisation…
UFC-Que Choisir, Greenpeace et WWF France s'attaquent aux promesses des labels et signes de qualité alimentaires
UFC-Que Choisir, Greenpeace et le WWF France ont présenté le 28 septembre les résultats de leur étude sur la véracité et les…
Les œufs de poules élevées au sol ou en plein air sont recherchés par les ménages et les industriels.
Progression des achats d’œufs d’élevages au sol et d’ovoproduits de poules élevées en plein air
Les consommateurs plébiscitent les œufs de poules élevées au sol cette année 2021, tandis que les IAA augmentent leurs achats d’…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio