Aller au contenu principal

Un marché de l’ovoproduit pénalisé par l’importation

L’évolution des prix des œufs français, au 22 février 2024, expliquée par Les Marchés qui publie trois fois par semaine la TNO (Tendance Nationale Officieuse).

Comment évoluent les prix des oeufs ?
© CNPO

Œuf de table : Les opérateurs constatent toujours une bonne demande des centres de conditionnement, avec une consommation qui reste très dynamique et qui bénéficie à tous les codes, y compris le bio, moins offert. Vers les grossistes, l’ambiance commerciale est tout autant dynamique et les disponibilités mesurées conduisent à une nouvelle hausse des cours. 

Industrie : Plusieurs opérateurs de l’industrie se font écho de commandes décevantes en ovoproduits issus d’œufs de code 3. Une partie des utilisateurs commence à basculer sur l’alternatif, ce qui créée d’ailleurs de fortes tensions sur les approvisionnements des casseries en œufs de codes 2 et 1. Pour ceux qui continuent d’utiliser des ovoproduits de code 3, soit le marasme économique général nuit à leur marché et les fabrications sont en berne, soit ils optent sur une stratégie prix et s’approvisionnent en ovoproduits importés. On rapporte en effet des offres de liquide espagnol à prix très compétitif. Dans ce contexte, le marché de l’œuf de code 3 destiné à l’industrie est assez morne, avec peu d’échanges, d’autant plus que les offres sont limitées, sur des bases tarifaires assez semblables à celles de la semaine précédente.  Néanmoins ce jour, plusieurs vendeurs ressentaient un regain d’intérêt des acheteurs. 

Les plus lus

Camion de la Cooperl
La Cooperl donne un coup au financement du Marché du Porc Breton

La FRSEA Bretagne et la FRSEA Pays de la Loire accusent la Cooperl de mettre à mal l’ensemble des outils collectifs utilisés…

Vaches dans la prairie
Comment vont évoluer les coûts de production de la viande bovine en 2024 ?

Si les prix des gros bovins restent élevés, ils ne sont pourtant toujours pas rémunérateurs pour les éleveurs. Les coûts de…

Cotation du porc en  Allemagne, Production, classe E en €/kg
Porc : un marché en manque d’impulsion à la veille de Pâques 

Le marché du porc européen manque de tonicité à l’approche de Pâques.  

en arrière plan, une étable avec des vaches noir et blanche. Au premier plan, un chercheur en combinaison intégrale avec un masque de protection.
Grippe aviaire : ce qu’il faut savoir de la contamination humaine par des vaches

La situation sanitaire autour de la grippe aviaire inquiète aux États-Unis. Des vaches malades ont à leur tour contaminé un…

infographie objectifs de la loi Egalim
Que mangent les enfants à la cantine, et qu’en pensent-ils ?

Les menus servis dans les cantines scolaires ne sont pas, en moyenne, conformes aux objectifs de la loi Egalim selon un…

bouverie en abattoir
Vidéo L214 chez Bigard : le ministère remet le contrôle vidéo en abattoir sur la table

L214 a diffusé une enquête filmée dans l’abattoir Bigard de Venarey-les-Laumes (Côte d’Or), lors d’abattages halal. Le…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio