Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitterLinkedin

MESSAGE ABONNES IMPORTANT

Afin d'être sûr de recevoir nos futures publications quelle que soit l’évolution de la situation sanitaire, activez votre compte numérique au plus vite en complétant vos informations.

J’active mon compte numérique

Transport durable : Rungis dialogue avec Paris


> La Semmaris va transmettre ses statistiques de flux de marchandises.
La Semmaris a signé la charte de la mairie de Paris en faveur d'une logistique urbaine durable. C'est le signe que le dialogue s'est instauré entre la capitale, soucieuse de réduire les émissions de GES, et son fournisseur de produits frais.

Le marché d'intérêt national de Rungis était resté à l'écart des premières chartes de livraison de la ville de Paris. C'est pourquoi son adhésion en janvier visant à construire une « logistique urbaine responsable » est saluée de part et d'autre. La Semmaris a déjà participé à des groupes de travail, comme sur les véhicules propres ; elle dispose des calendriers des travaux. Enfin dans la boucle, la société de gestion du Min va faire bénéficier à la mairie de ses statistiques sur les flux de marchandises et de sa connaissance de l'état de la flotte des commerçants en circulation.

Ces données sont aussi fiables que précieuses. Gilles Lacharme, responsable des études économiques de la Semmaris s'en explique : ces données sont fiables parce que « les commerçants sont encartés chez nous ; en fruits et légumes, ils le sont tous ». Elles sont aussi ” précieuses : « si par exemple la mairie veut accorder une prime à l'achat de véhicules propres, elle saura à combien cela lui reviendra ». Par l'entremise de la Semmaris, les commerçants des marchés forains ont pu expliquer leur problématique : la nécessité d'avoir un véhicule lourd (10 t), servant à décharger et recharger la marchandise, mais qui circule peu – une cinquantaine de kilomètres par jour – et s'amortit lentement. Ces commerçants mettront du temps à changer pour un véhicule au gaz ou électrique.

Un écosystème exemplaire et innovant

Le programme Rungis Green Business, lancé en 2013, s'est traduit par un plan stratégique 20132016. L'un des trois axes de ce plan est « l'ancrage du marché dans son territoire, pour faire de Rungis un écosystème exemplaire et innovant ». La « logistique fine », appelée aussi « logistique du dernier kilomètre », est l'une des premières actions menées. C'était le thème central des 7es Entretiens de Rungis le 30 septembre 2014. La Semmaris a lancé un appel d'offres pour établir un distributeur de gaz pour véhicules sur le Min. Quant à la mutualisation des livraisons, les grossistes ne la conçoivent pas en dehors de prestataires spécialisés – concurrence oblige. Deux sociétés se sont implantées.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Les denrées de la régie agricole sont en partie surgelées dans l'unité de transformation de la ville.
[Coronavirus] Comment la ville de Mouans-Sartoux s’adapte

Souvent citée en exemple pour son organisation en matière de restauration collective bio, la petite ville de Mouans-…

Les chaînes et groupes de restauration génèrent 36 % du chiffre d’affaires de la RHD. © Patrick Cronenberger
Une tendance structurelle à la hausse, en dehors du Covid-19
En croissance continue ces dernières années, le marché de la consommation hors domicile a récemment vu de nouveaux acteurs se…
Christophe Hardy, dirigeant de Cheville 35 et SocoDN. © DR
Cheville 35 : « ce jeudi matin, les ventes se sont fortement ralenties »
Grossiste en viandes, Christophe Hardy a perdu une partie de son activité. Il continue de fournir les détaillants grâce à une…
Les achats de produits responsables

D’après le Baromètre de la transition alimentaire 2019, sondage Opinion Way réalisé pour Max Hevelaar France, le secteur…

119 millions de dollars pour aider Cuba face au changement climatique

Le Comité de direction du Fonds vert pour le climat a approuvé hier le financement à hauteur de 119 millions de dollars d…

Philippe Villevalois, directeur de l'Ifria Centre-Val de Loire. © DR
Ifria Centre

Philippe Villevalois, délégué général de l’association régionale des entreprises agroalimentaires du…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 58,7€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio