Aller au contenu principal

Quel impact des JO de Paris sur la consommation alimentaire ?

A 100 jours du coup d’envoi des JO 2024 à Paris, Nielsen livre ses précisions sur l’impact de l’évènement sportif sur la consommation alimentaire.

des gens au restaurant, de dos, regardant à la télé la cérémonie d'ouverture des JO
Magasins de proximité, bars et restaurants pourraient profiter de l'effet JO 2024... surtout dans les villes hôtes.
© Généré par l'IA

Qu’est-ce qui pourrait doper la consommation alimentaire des Français pour les JO de 2024 à Paris ? Des médailles d’or ? Non, une météo favorable, estime Nielsen IQ, qui écrit dans une analyse « L’effet météo peut en effet apporter un surplus de croissance non négligeable, de +0.5 à +1 point de croissance volume supplémentaire pour les catégories alimentaires en cas de météo favorable lors de l’événement ». 

Lire aussi : Sécurité sanitaire des aliments : la France joue sa réputation aux Jeux Olympiques

Une météo favorable, c’est un temps ensoleillé, propice à la consommation de bières et boissons aux fruits plates, qui forment avec les pizzas, les catégories les plus sensibles au sport. 

infographie nielsen

Peu d’impact des JO sur la consommation en France, beaucoup à Paris

L’impact sur l’ensemble du territoire ne devrait pas être très prononcé, mais « des surplus de croissance sont à attendre au niveau local car davantage de touristes sont attendus, notamment à Paris (et plus généralement en Île de France) et dans les autres villes-hôtes ». 

Lire aussi : Jeux olympiques : combien de repas servis par Paris 2024 ?

A l’image de ce qui s’est passé à Londres en 2012, les ventes de PGC avaient progressé de seulement 0,4 % en moyenne au Royaume-Uni mais la croissance était de 5,3 % à Londres. Les magasins de proximité parisiens pourront donc gagner l’or ! 

infographie nielsen

Autres gagnants potentiels, les restaurants et bars, puisqu'un quart des compétitions auront lieu à l’heure des repas. 

Lire aussi : Pourquoi l'hôtellerie et la restauration ne semblent pas prêts pour les JO 2024 ?

Les plus lus

usine de transformation du lait
Face à la baisse de la collecte, l’industrie laitière doit être « proactive », enjoint la Rabobank

Dans son dernier rapport, la Rabobank estime que la collecte laitière de l’UE pourrait baisser rapidement et incite les…

un graphique avec une courbe à la hausse, sur fond de grains de blé
L'Algérie et la sécheresse en Russie font monter les prix du blé tendre

Comment ont évolué les prix des céréales ces 7 derniers jours ? Les journalistes de la Dépêche-Le petit Meunier vous…

Xi Jinping et Emmanuel Macron
Chine : trois accords signés pour l’exportation agroalimentaire

La visite du président chinois à Paris a été l’occasion de la signature d’accords et de l’homologation de protocoles…

Volailles Label rouge, des mises en place toujours en baisse

Les mises en place de volailles Label rouge continuent de reculer au premier trimestre 2024.

« On ne s’en sort plus ! » le cri d’alarme des PME et ETI face aux complexités d’Egalim

La Feef, Fédération des Entreprises et Entrepreneurs de France, qui rassemble PME et ETI appelle à un choc de simplification…

pistolet matador en abattoir
Comment ont évolué les abattages d'animaux de boucherie au premier trimestre ?

Les abattages de bovins et de porcins ont reculé au premier trimestre par rapport à la moyenne de la même période de 2019 à…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio