Aller au contenu principal

Viande
Porc : la stabilité perdure mais les tensions montent

Les cours sont stable en France mais la grogne monte. Dans le reste de l'Europe, peu de mouvement, sauf en Italie.

© Claudine Gérard pour Réussir

Le mois de janvier s’annonce plutôt stable sur le marché du porc en France. A Plérin le cours est resté inchangé. A 1,247 euros/kg, la référence française se place toutefois à la tête des autres cotations européennes. Avec la fin des promotions qui se rapprochent, les besoins des outils se réduisent. L’activité de cette semaine est moins soutenue que la précédente, en repli de 15 000 têtes, rapporte le Marché du porc breton. Toutefois, l’offre n’est pas des plus abondante étant donné des retards d’enlèvement moins élevées que les années passées. Une stabilité qui passe mal auprès de l'amont qui manifeste sa volonté de voir les prix remonter dans la foulée de l'envolée des coûts de production.

 

Les éleveurs veulent se faire entendre alors que les négociations commerciales sont tendues.

Stabilité ailleurs en Europe, l'Italie plombée par la PPA

Aucun changement sur les principales places européennes où la stabilité est le maitre mot. L’offre allemande est jugée faible et s’équilibre à la demande peu présente à cette période de l’année, aussi bien sur le marché intérieur qu’à l’export. Les abattages espagnols restent à des niveaux élevés, soutenus par une demande un peu plus dynamique vers l’Asie du Sud Est à l’exception de la Chine. En revanche, l’apparition de la peste porcine africaine en Italie devrait tirer la cotation italienne vers le bas et déstabiliser les circuits de commercialisation. 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Les Marchés.

Les plus lus

Au 1er janvier 2022, chaque élevage devra se doter d'un référent bien-être animal
Le journal officiel du 29 décembre institue la désignation d’un responsable du bien-être animal dans chaque élevage d’animaux de…
Prix du beurre : les professionnels de la BVP appellent à l’aide
Les professionnels de la boulangerie-viennoiserie-pâtisserie alertent sur l’explosion du prix du beurre et des difficultés d’…
La Coopération laitière fait le point sur les coopératives laitières françaises.
Prix du lait : La FNPL dénonce les pratiques "illégales" de Sodiaal
La FNPL dénonce dans une lettre ouverte la pratique illégale du groupe Sodiaal de pratiquer un correctif sur le prix du lait lié…
Siège social de Cooperl. © Cooperl
Porc : Cooperl étend ses unités de transformation
L’entreprise mexicaine Sigma, propriétaire du groupe Campofrio en Espagne a cédé deux entreprises de transformation de viande à…
Volaille : repli des coûts de l’aliment en décembre 
Volaille : repli des coûts de l’aliment en décembre 
La baisse du maïs temporise les hausses en blé et soja.
Un couple d’éleveurs va créer un abattoir de bovins bio à la ferme
Kathleen et Michel Bremont ont obtenu une aide de l’Europe et de la région Normandie pour financer près du tiers de leur projet d…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio