Aller au contenu principal

Pratiques commerciales jugées illégales
Plus de 6 millions d’euros d’amende pour la centrale Eurelec

La DGCCRF a notifié le 28 août dernier une amende de 6,34 M€ à la centrale de E.Leclerc et Rewe. © DR
La DGCCRF a notifié le 28 août dernier une amende de 6,34 M€ à la centrale de E.Leclerc et Rewe.
© DR

Le ministère de l'Economie et des Finances a infligé à Eurelec, centrale d'achats des distributeurs E.Leclerc et Rewe basée en Belgique, 6,34 millions d'euros d'amende pour des pratiques commerciales jugées illégales, a indiqué hier la DGCCRF. La Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) « a fait parvenir à Eurelec la notification d'une amende de 6,34 millions d'euros qui sera prochainement publiée sur notre site », a-t-elle indiqué à l'AFP hier, confirmant une information du magazine LSA. Selon LSA, cette amende qui date du 28 août sanctionne « le non respect allégué de la réglementation française relative au formalisme des négociations entre fournisseurs et distributeurs ». Cité par LSA, Eurelec a déclaré prendre acte de cette amende de 6,34 millions d'euros, mais la conteste et estime que l'administration française, « par une application erronée de la législation française à l'égard d'Eurelec, impose une mesure protectionnisme contraire au droit européen ». La centrale d'achat avait déjà été ciblée par ministre de l'Economie Bruno Le Maire et la secrétaire d'Etat Agnès Pannier-Runacher, à l'été 2019. En juillet 2019, le gouvernement français avait en effet réclamé plus de 117 millions d'euros d'amende à E.Leclerc, accusant en outre le groupe d'avoir « eu recours à l'application de mesures de rétorsion fortes, pour obliger ses fournisseurs à accepter les conditions posées par Eurelec ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Les Marchés.

Les plus lus

 © Biolait
La collecte de lait bio croît plus vite que la demande

Les laiteries françaises ont collecté 10 % de lait bio en plus en février 2021 qu’un an plus tôt, lorsqu’on corrige l’…

 © Agence Pack
Pourquoi le groupe Avril veut céder ses activités œuf et porc
La partie industrielle d’Avril va se concentrer sur la transformation des graines oléagineuses. Le groupe va céder les œufs…
Le grossiste bio Relais Vert ouvre un nouvel atelier de conditionnement
Relais Vert poursuit sa croissance avec l’ouverture de Bilodev, un nouvel atelier de conditionnement 100% dédié aux produits…
Avril veut vendre les oeufs Matines et ses activités de transformation animale
Portant de nouvelles ambitions, notamment vers les protéines végétales, le groupe Avril annonce vouloir céder les œufs Matines et…
Beaucoup d'acteurs internationaux ont consulté le dossier de reprise de Soufflet, selon Les Echos. © Soufflet
Conclusion d'un accord entre InVivo et Soufflet
Le groupe InVivo va acquérir le groupe Soufflet. Les deux groupes annoncent la fin de leur période de négociation exclusive.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio