Aller au contenu principal

Petits veaux : les cours restent sous pression

Le marché du veau nourrisson est toujours très encombré et les cours restent bas. Après avoir quelque peu progressé en février pour atteindre quasiment leurs niveaux de 2019 début mars, la cotation du veau mâle type lait de 45-50 kg est toujours au plancher et s’est même légèrement dépréciée la semaine dernière. À 69 €/tête, le cours était ainsi inférieur de 8 % à son bas niveau de 2019 et 40,5 % inférieur à celui de 2018. La situation du veau de boucherie en début d’année 2020, meilleure que l’année précédente, aurait pu permettre une hausse saisonnière des cours des petits veaux. Mais la crise sanitaire du coronavirus, qui touche désormais de très nombreux pays européens, perturbe la consommation et bouscule le marché du veau gras, ne laissant entrevoir aucune amélioration sur ce débouché à court terme. Du côté de l’export, la situation de l’engraissement s’est améliorée depuis fin février en Espagne, qui absorbe 90 % des envois français de veaux.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

La performance des boucheries traditionnelles a créée de la valeur. © V. P.
Viande de boucherie : « une année 2020 pleine d’à-coups » selon Culture Viande
Lors de sa conférence de presse annuelle, le syndicat Culture Viande est revenu sur le bilan d’une année 2020 exceptionnelle et…
 © Rita Lemoine
Hausse des abattages de vaches laitières en août

68 269 vaches laitières ont été abattues au mois d’août, selon Agreste. C’est 6 % de plus que l’an dernier, même date. En…

La filière porcine allemande restera sous pression tant que les interdictions d’exporter vers les marchés asiatiques ne seront pas levées. © Jette55 Pixabay
La filière porcine allemande chamboulée par la PPA
Lors du webinaire organisé par l’Institut du porc le 16 septembre, Matthias Kohlmüller, analyste du marché de la viande à l’…
Bovins : la Turquie limite ses achats

Les importations de bovins vifs de la Turquie en 2020 devraient stagner à 350 000 têtes, selon les estimations de l’USDA…

 © Virginie Pinson
Jeunes bovins : un marché toujours plombé

Le marché des jeunes bovins français ne parvient pas à sortir de son marasme. Il faut dire que l’export vers les marchés…

 © jette 55  sur pixabay
PPA : la fermeture du marché chinois, un choc pour le secteur porcin allemand

Le marché chinois représente un poids important dans les exportations de produits porcins allemands. Au premier semestre…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio