Aller au contenu principal

Organic Alliance carbure pendant la crise

Le grossiste de produits biologiques affiche des ventes en hausse de 25 % depuis le début de la crise sanitaire, et le digital a permis d’assurer une bonne gestion des opérations.

Lionel Wolberg
Lionel Wolberg, président-directeur général d'Organic Alliance.
© DR

Constitué de Pronatura (fruits et légumes), Vitafrais (produits ultrafrais) et du site leshallesbio.com (restauration commerciale), Organic Alliance enregistre une croissance de 25 % depuis le début de la crise sanitaire, relancée par la demande. Avec la vente de produits biologiques en magasins spécialisés comme principal débouché, le groupe a bénéficié de l’augmentation de la fréquentation des magasins de proximité ainsi que de la recherche accrue de produits santé par les consommateurs. « Nos ventes ont augmenté sur tous nos marchés et pour tous nos produits : les fruits et légumes, l’ultrafrais comme le surgelé », précise Lionel Wolberg, président-directeur général d’Organic Alliance. Avec moins de 10 % de son activité dédiée à la RHD, l’entreprise a été faiblement affectée par l’arrêt de certains débouchés.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Les Marchés.

Les plus lus

Avril
Le groupe Avril victime d'une cyberattaque [mis à jour]
Le groupe Avril a été victime d'une cyberattaque le 3 novembre. Toutes les entités sont touchées.
Egalim 2 : le décret fixant les produits alimentaires concernés par la transparence est paru
A la suite de la promulgation de la loi Egalim 2 le 18 octobre dernier, le décret déterminant le champ d’application des produits…
Les sites Arrivé en Vendée en grève
Les sites Arrivé Maître Coq en vendée se mettent en grève, ce 4 novembre, à l’appel en intersyndicale de la CFDT, accompagnée de…
A quoi peut-on s’attendre sur le marché du porc en 2022 ?
Cours bas et coûts de production en hausse, les prévisions de l'Ifip sont peu optimistes pour la filière porcine.
Viande : seulement 2 % des Français n’en mangent pas
Afin de mieux suivre les évolutions des nouveaux régimes alimentaires excluant plus ou moins la viande, FranceAgriMer se dote d’…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio