Aller au contenu principal

Œufs : L214 vise de nouveau la cage, Pampr’œufs réfute sa responsabilité

Dans une nouvelle vidéo, l’association antispéciste dévoile des images du ramassage des poules pour leur transport à l’abattoir.

Les ramasseurs de volailles ne portent pas d'EPI
© L214

mis à jour avec réaction CNPO

Ce 16 décembre, L214 publie une nouvelle vidéo tournée dans un élevage de production d’œufs de code 3. L’élevage de 200 000 poules est situé dans les Deux-Sèvres. Dans la vidéo, le commentaire de Eric Antoine, magicien et humoriste attribue l’élevage en question à Pampr’œufs. Le groupe s’en défend : « Des images qui ne proviennent pas de nos élevages, sont diffusées par l’association L214 » alerte-t-il. Pampr’œufs déclare « partager l’indignation qu’elles provoquent. Les actes barbares commis sur les poules sont condamnables. Nous souhaitons que les auteurs soient identifiés et poursuivis ». Il précise que ses élevage sont «régulièrement inspecté en communiquant le nom du vétérinaire.

 Ayant consulté le carnet de suivi journaliser de l’élevage, L214 annonce une mortalité de 11.86 % sur la période de ponte et dénonce alors « la cruauté de l’élevage en cage ».

Un ramassage « choc »

Mais ces images montrent aussi pour la première fois le ramassage des volailles. L’association décrit : « Dans le vacarme, les cris, mais aussi les rires, des coups violents sont portés aux animaux : coups de bâton et de pied, percussions contre les cages. Les oiseaux paniqués sont ramassés brutalement et tassés comme des marchandises dans des caisses de transport inadaptées ».

Le CNPO condamne l'élevage

L'interprofession s'est exprimée en fin de matinée par un communiqué de presse. "Le CNPO dénonce fermement les dernières images d’élevages diffusées et confirme qu’elles ne correspondent en rien aux pratiques générales de la filière ".

L214 porte plainte

L’association a porté plainte pour mauvais traitements et actes de cruauté auprès du procureur de Niort et pour usage de cages non conformes pour le transport des oiseaux auprès de la Commission européenne.

Liste des infractions constatées selon L214 :
  • Non-conformité des installations (absence de litière, de mangeoires conformes et parfois de grattoirs),
  • Absence de soins,
  • Poules mortes (en état de décomposition avancée) laissées dans les cages,
  • Conditions de chargement et de transport non conformes aux réglementations européennes en vigueur,
  • Ramassage des oiseaux sans équipements de protection individuelle (EPI) (gants, masque, combinaison).
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Les Marchés.

Les plus lus

Au 1er janvier 2022, chaque élevage devra se doter d'un référent bien-être animal
Le journal officiel du 29 décembre institue la désignation d’un responsable du bien-être animal dans chaque élevage d’animaux de…
Prix du beurre : les professionnels de la BVP appellent à l’aide
Les professionnels de la boulangerie-viennoiserie-pâtisserie alertent sur l’explosion du prix du beurre et des difficultés d’…
La Coopération laitière fait le point sur les coopératives laitières françaises.
Prix du lait : La FNPL dénonce les pratiques "illégales" de Sodiaal
La FNPL dénonce dans une lettre ouverte la pratique illégale du groupe Sodiaal de pratiquer un correctif sur le prix du lait lié…
Volaille : repli des coûts de l’aliment en décembre 
Volaille : repli des coûts de l’aliment en décembre 
La baisse du maïs temporise les hausses en blé et soja.
Siège social de Cooperl. © Cooperl
Porc : Cooperl étend ses unités de transformation
L’entreprise mexicaine Sigma, propriétaire du groupe Campofrio en Espagne a cédé deux entreprises de transformation de viande à…
Un couple d’éleveurs va créer un abattoir de bovins bio à la ferme
Kathleen et Michel Bremont ont obtenu une aide de l’Europe et de la région Normandie pour financer près du tiers de leur projet d…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio