Aller au contenu principal

Les Marchés : le média des acheteurs et vendeurs de produits alimentaires

E-mailPrintFont SizeFacebookTwitterLinkedin

Restauration sociale
Nutrisens fait rimer cuisine mixée et plaisir

L’expert de l’alimentation médicale fait évoluer sa gamme de produits pour redonner le plaisir de manger aux personnes souffrant de dysphagie. Goût, texture, présentation et contenant sont revisités.

Le groupe lyonnais Nutrisens a investi 3 millions d’euros pour retravailler ses recettes de « cuisinés mixés » pour allier plaisir de manger, sécurité alimentaire et apports nutritionnels adaptés. Destinées aux personnes souffrant de troubles de la mastication et de déglutition (dysphagie), 135 recettes (frais, surgelé, stérilisé, déshydraté), allant du petit-déjeuner au dîner, ont déjà été élaborées. L’ensemble des 300 références sera revisité d’ici à 2021.

De la présentation à la dégustation

« Les produits mixés sont souvent peu appétissants : 40 à 50 % d’un plateau-repas servi en centre hospitalier ne sont pas consommés par manque d’appétence dû à l’aspect et à la présentation. La notion de “faire envie” était donc essentielle pour nous. Nous avons travaillé sur la stimulation des sens, de la présentation à la dégustation des produits », explique Georges Devesa, président-directeur général de Nutrisens.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Devant un sac d'écarts de tri, de gauche à droite, Carine Thierry, agricultrice, ex-présidente de  Coopérative Bio d’Île-de-France, Marc Chauvin, président, et Frédéric Frings, vice-président.  © S. C.
Ouverture d’une légumerie bio à Sénart
Création d’agriculteurs d’Île-de-France, La Coopérative bio d’Île-de-France rassemble les opérateurs régionaux du maraîchage bio…
L'outil Localim recense les différents critères qui peuvent être introduits dans les appels d'offres pour privilégier les approvisionnements locaux sans faire référence explicitement à la préférence locale. © Pascal Xicluna / ...
Non, les produits de proximité ne sont pas inclus dans la loi Egalim

« Les dispositions du code de la commande publique n’ont pas permis d’inclure les produits de proximité dans la loi…

Le département du Loir-et-Cher ouvre sa plateforme Agrilocal

Le 20 janvier dernier, le conseil départemental de Loir-et-Cher a lancé sa plateforme internet de mise en relation entre…

Bonduelle Food Service étend son offre bio

Afin de répondre aux objectifs fixés par la loi Egalim, Bonduelle Food Service vient d’étendre son offre bio dédiée à la…

Aux municipales : des candidats prônent « les cantines sans nitrites »

D’Anne Hidalgo (PS) à Paris à Gaël Perdriau (LR) à Saint-Etienne, en passant par Eric Piolle (EELV) à Grenoble, près de…

Denis Bouad, président du département du Gard, en visite à l'unité de conditionnement de légumes de Nîmes. © Département du Gard
Des légumes locaux pour les collèges du Gard

Lundi 27 janvier au matin, en présence de Magali Saumade, présidente de la chambre départementale d’Agriculture, le…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 58.3€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Profitez de l’ensemble des cotations
Consultez les revues Les Marchés Hebdo et Le Quotidien Les Marchés au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Les Marchés