Aller au contenu principal

Brexit
Nouvelle phase du Brexit dans les formalités douanières au Royaume-Uni

Le 1er janvier 2022 marque l’entrée en vigueur de formalités complètes pour introduire des produits au Royaume-Uni. Le balbutiement pourrait prendre un an.  

L'administration française se félicite de "Frontière intelligente" entre France et Royaume-Uni.
© Douanes

Le rétablissement des formalités et contrôles douaniers britanniques depuis le 1er janvier 2022 est une nouvelle épreuve pour les transporteurs et petites entreprises de commerce qui peinent déjà à se familiariser avec les formalités établies du côté de l’Union européenne le 1er janvier 2021. Ces difficultés pour certains acteurs du commerce à travers la Manche ont été exprimées à la conférence sur le Brexit organisée le 27 janvier par le Ministère de l’Economie. La directrice générale du Clecat (Comité de liaison européen des commissionnaires et auxiliaires de transport) a déploré un manque de préparation des petites entreprises (y-compris au Royaume-Uni), de même que la directrice générale de la Douane des Pays-Bas. Cette dernière a souligné que des intermédiaires sont nécessaires pour maîtriser les déclarations en douanes, mais que ceux-ci peinent à trouver des compétences.

LIRE AUSSI : Brexit : un bilan aigre-doux ?

De leur côté les exportateurs français vers le Royaume-Uni disposent de guides détaillés sur le portail internet des Douanes et auprès des directions régionales. Le statut d’Opérateur économique agréé (OEA) est recommandé.

Pas de simplifications avant fin 2022

D’autres difficultés seront à lever au cours de l’année. Pour le Clecat, le Service de circulation des véhicules de marchandises (GVMS) qu’a ouvert l’administration britannique, pose encore des difficultés informatiques, des différences d’application entre ports et des difficultés de compréhension des responsabilités. Une période d’adaptation sera nécessaire en matière de dédouanement. Selon le chef du bureau de l’Union des Douanes, il faudra attendre la fin 2022 pour espérer des mesures simplificatrices, afin que le cadre se stabilise du côté britannique et que les administrations développent leurs expériences. 

Mise en place progressive des contrôles sanitaires

Des incertitudes d’échéances attendent enfin les exportateurs de marchandises soumises aux contrôles sanitaires et phytosanitaires (SPS). En effet la mise en place des contrôles du côté britannique s’établit par produits alors que la pré-notification a démarré au 1er janvier 2022. Selon le calendrier fourni le 26 janvier 2022, les contrôles de certification (physiques et d’identité) s’imposeront à compter du 1er juillet pour différents produits dont les viandes, produits à base de viande, et végétaux, mais seulement à partir du 1er septembre pour les produits laitiers et à partir du 1er novembre pour tous les autres produits animaux et à base de poisson.

Les plus lus

Viande : Sicaba se place en redressement judiciaire
La Sicaba s’est placée le 2 février en redressement judiciaire auprès du tribunal de commerce de Cusset. La hausse de l’énergie…
vaches allaitantes
De combien va baisser la production de viande bovine en 2023 ?
L’Institut de l’élevage livre ses prévisions 2023 sur le marché de la viande bovine. Les disponibilités françaises vont rester en…
Les mauvais résultats du bio en 2022 en 7 chiffres
La FCD dresse dans sa note mensuelle un bilan négatif des ventes de produits biologiques en 2022.
Grippe aviaire : onzième foyer dans le Gers et une nouvelle suspicion
Un onzième foyer de grippe aviaire été confirmé le 22 janvier dans le département du Gers et une nouvelle suspicion était en…
Frédéric Chartier, président du groupement de producteurs Armor œufs depuis avril 2022.
Pourquoi Armor Œuf veut renégocier ses contrats ?
Face à la hausse des coûts de production des œufs, notamment de l’énergie, l’amont de la filière œuf est sous tension. Entretien…
Egalim 3 : la proposition de loi Descrozaille passe le cap de la commission des Affaires économiques
En commission des Affaires économiques de l'Assemblée nationale, les députés ont adopté le projet de loi Descrozaille visant à…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio