Aller au contenu principal

Point de vue
« Nous avons passé le cap des 3 000 fermes bios »

Loïg Chesnais-Girard, président du conseil régional de la Bretagne, a fixé l’objectif de hisser sa région au niveau de leader européen du bien-manger, avec le bio « en tête de pont ». Il reformulera ce vœu lors de l’inauguration du prochain Space.

Loïg Chesnais-Girard, président de la Région Bretagne.
© Emmanuel Pain

Les Marchés Hebdo : Première région agroalimentaire historique de France, la Bretagne se situe au 6e rang pour le nombre d’exploitations et d’opérateurs aval bio et au 8e rang des conversions. Selon vous, peut-elle rapidement progresser dans le classement ?

Loïg Chesnais-Girard : On nous compare à des régions beaucoup plus grandes et ayant des cultures différentes. En lait bio, nous sommes leaders. On installe 200 jeunes en bio par an, c’est considérable. Nous avons passé le cap des 3 000 fermes bios sur 32 000 exploitants avec une dynamique très forte. On va encore progresser. Je sens une appétence pour le bio, c’est une bonne nouvelle.

Nous consacrons 32 millions d’euros d’aides directes et indirectes au bio

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Les Marchés.

Les plus lus

PAC : La Fnab quitte le CSO
La Fnab a quitté le 21 mai au matin le Conseil supérieur d'orientation présidé par le ministre de l'Agriculture, qui doit…
Cooperl quitte la Fict et Culture Viande sur fonds de désaccord sur les CVO
Après avoir quitté l'Inaporc, la Cooperl décide de quitter la Fédération des industriels charcutiers-traiteur et Culture Viande,…
[Mis à jour] Nitrites : Yuka fait appel de la décision du Tribunal de commerce de Paris
Le Tribunal de commerce de Paris s'est prononcé en faveur de la Fict dans l'affaire qui l'opposait à Yuka, sur les nitrites et…
Pourquoi certains Français veulent consommer moins de viande
Pour sa santé, pour faire des économies, pour la planète, pour des raisons éthiques, les motivations pour diminuer la…
L’Ania demande une hausse des prix alimentaires
L’Ania alerte sur la hausse des prix des matières premières et demande sa répercussion sur les prix agroalimentaires finaux qui…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio